Bordeaux : Des stickers annoncent la gratuité des trams, pagaille entre les contrôleurs et les usagers sans titre de transport

CONTESTATION Face à cette nouvelle action du mouvement Extinction Rébellion, TBM a été contraint de ne pas verbaliser les passagers sans titre de transport, mais va porter plainte

Mickaël Bosredon

— 

Réseau de tramway à Bordeaux, au moment du déconfinement
Réseau de tramway à Bordeaux, au moment du déconfinement — Mickaël Bosredon/20 Minutes
  • Le mouvement Extinction Rébellion a disposé ce mercredi des stickers dans plusieurs rames de tramway annonçant la gratuité des transports.
  • « Ces stickers collés sur les valideurs donnent une fausse information » indique la direction de la communication du réseau de transports TBM.
  • Les contrôleurs ont toutefois dû faire face à des clients n’ayant pas de titre de transport et qui se sont justifiés en évoquant ce sticker de gratuité.

« Aujourd'hui, est un jour gratuit »... Ce mercredi matin, les voyageurs du réseau TBM (Tram et Bus de la Métropole de Bordeaux) sont tombés dans certaines rames de tram sur des stickers reprenant un visuel TBM, avec un message annonçant la gratuité des transports​. « Ces stickers collés sur les valideurs donnent une fausse information » indique la direction de la communication de TBM.

Cette action a été menée dès 6 h du matin et revendiquée par le collectif « Extinction Rébellion » via leur page Facebook. « Les militant.es ont quadrillé la ville pour coller des stickers sur les lecteurs de carte à l’intérieur des tramways, annonçant une journée gratuite, explique Extinction Rébellion. Rappelons que le secteur des transports est le deuxième plus gros émetteur de gaz à effet de serre responsable du dérèglement climatique. En France, un trajet de voiture sur quatre fait moins de 3 km. La question des transports en commun et des mobilités douces est donc primordiale et à débattre au sein de la société pour un avenir viable. »

« Les contrôleurs ont privilégié le dialogue »

Dans un contexte de Covid-19, « une baisse de fréquentation des réseaux est constatée avec le développement du télétravail et d'autres formes de mobilité, dont le vélo, poursuit le mouvement contestataire. Ne serait-il pas le bon moment d'expérimenter la gratuité des transports en commun à Bordeaux ? »

« Durant la matinée, les contrôleurs ont fait face à des clients n’ayant pas de titre de transport et qui se sont justifiés en évoquant ce sticker de gratuité, explique de son côté TBM. Les contrôleurs ont alors privilégié le dialogue en expliquant qu’il s’agissait d’une information frauduleuse et ils ne les ont pas verbalisés. » Mais face à cet acte, Keolis Bordeaux Métropole annonce qu’il va porter plainte.