Bordeaux : Baga lance une infusion au CBD aux promesses relaxantes

TRANQUILLE Gaspard Duval et Antoine Grenier viennent de commercialiser une boisson au CBD, une molécule contenue dans le cannabis

Mickaël Bosredon

— 

Gaspard Duval (à gauche) et Antoine Grenier, ont lancé une boisson à base de CBD, une molécule contenue dans le cannabis
Gaspard Duval (à gauche) et Antoine Grenier, ont lancé une boisson à base de CBD, une molécule contenue dans le cannabis — Baga
  • Cette infusion froide est composée de plantes et d’arômes de fruits, et contient 20 mg de CBD (cannabidiol), molécule présente dans le cannabis.
  • Contrairement au THC, le CBD n’a pas d’effet stupéfiant mais relaxant, et il est autorisé en France.
  • Disponible dans des commerces bordelais, la boisson sera mise en vente sur Internet dans quelques jours.

Une boisson à base de CBD (cannabidiol), une molécule contenue dans le cannabis ? Pas de panique, ceci est tout à fait légal, même si l’utilisation du CBD en France reste très contrôlée. Gaspard Duval et Antoine Grenier, deux Bordelais, viennent de lancer sur le marché Baga, une infusion froide composée de plantes et d’arômes de fruits (par exemple pêche blanche/verveine), et contenant 20 mg de CBD, une molécule liposoluble, c’est-à-dire qui ne se mélange que dans les corps gras.

« Nous avons développé un procédé qui permet de microencapsuler le CBD : on enferme de fines particules de CBD dans des sphères microscopiques, et réparties de façon homogène dans la boisson », explique à 20 Minutes Gaspard Duval. Et à la différence du THC, molécule psychoactive du chanvre, le CBD n’a pas d’effet stupéfiant mais relaxant, même si pour être utilisé en France il doit provenir d’une catégorie de plantes de chanvre bien particulière.

« Nous conseillons un maximum de trois bouteilles par jour »

C’est bien cet effet relaxant qui est recherché avec cette boisson. « Et s’il n’y a aucune préconisation sur la consommation du CBD, nous préférons rester prudents, et sachant que dans nos bouteilles de 33 cl on trouve 20 mg de CBD, nous conseillons un maximum de trois bouteilles par jour. Considérant également qu’il n’y a pas suffisamment d’études scientifiques à l’heure actuelle, nous le déconseillons aux femmes enceintes, même si aucun effet secondaire ne s’est manifesté. »

Gaspard Duval a découvert le CBD il y a deux ans. Atteint d’une maladie auto-immune, la pelade universelle qui entraîne la perte des poils et des cheveux, il devait alors suivre un traitement médical lourd, aux effets secondaires très perturbant. Avec Antoine Grenier, autre étudiant de l’IAE de Bordeaux (école de management de l’université de Bordeaux), ils découvrent le cannabidiol, sous forme d’huile. « On a découvert qu’il pouvait avoir des effets régulant le système immunitaire, et effectivement cela s’est avéré relativement efficace contre la maladie, même si je n’ai pas retrouvé l’intégralité de mes cheveux, cela m’a tout de même permis d’arrêter mon traitement que je ne supportais plus. »

Production de 15.000 bouteilles

Mais c’est en s’apercevant que le CBD est « particulièrement efficace pour lutter contre les comportements anxieux » qu’ils réfléchissent alors à le commercialiser sous une autre forme que celle de l’huile, dont le goût est désagréable. C’est avec une entreprise de Pessac qu’ils finissent par trouver au bout de quelques mois une recette satisfaisante. Et après un crowdfunding qui a permis de récolter plus de 17.000 euros, quelque 15.000 bouteilles ont été produites à ce jour.

La boisson Baga se trouve dans certains commerces, cafés et restaurants bordelais, entre 4 euros et 5,50 euros l’unité, et sera disponible d’ici à quelques jours sur le site officiel de la marque. « Nous prévoyons de vendre ce stock d’ici au début de l’année 2021 et de lancer une production plus importante par la suite. »