20 Minutes : Actualités et infos en direct
SINISTREDix millions d’euros pour refaire un parking après un incendie criminel

Bordeaux : Dix millions d’euros dépensés pour remettre en état le parking des Salinières après un incendie criminel

SINISTRESi la commission de sécurité donne son feu vert, le parc de stationnement devrait rouvrir ses portes le 19 octobre
Elsa Provenzano

Elsa Provenzano

L'essentiel

  • Un incendie criminel avait ravagé le parking souterrain des Salinières au printemps 2019.
  • Le parc a été très dégradé par l’incendie et plusieurs centaines de véhicules ont été calcinées.
  • Après de lourds travaux, qui s’élèvent à dix millions d’euros couverts par les assurances, le parking devrait rouvrir ses portes le 19 octobre.

Pendant dix-huit heures, ce 18 mai 2019, les flammes ont ravagé les poutres, les planchers et une majorité des 370 véhicules garés dans le parking des Salinières. Après près d’un an et demi de travaux pour un coût de dix millions d’euros, le parking est prêt à rouvrir ses portes. Les assurances ont entièrement pris en charge le sinistre. Xavier Heulin, directeur général de Transdev, gestionnaire du parking​, annonce ce mardi qu’il « espère une ouverture au public le 19 octobre, après un passage de la commission de sécurité la semaine prochaine ».

Un sinistre « inédit »

Outre les dégâts considérables, le sinistre avait interrompu la circulation de la ligne C du tramway qui passe au-dessus du parking. Il faudra attendre fin septembre pour qu’elle soit remise en service après une opération de consolidation de la structure. « Les pompiers nous ont dit que ce type de sinistre en France dans un parking, c’était inédit », se rappelle Pierre Simonnet directeur général délégué chez Verdi ingénierie, qui a conçu le parking en 2002. Les niveaux -2 et -3 étaient les plus dégradés, le -4 a été plutôt épargné et le niveau -5 a été inondé par les eaux d’extinction de l’incendie.

Il a d’abord fallu sécuriser le parking, pour permettre à la police scientifique de lancer ses investigations tout en laissant en état les lieux, autant que possible. Elle s’est rendue sur place mi-juillet 2019. « Après pendant deux mois, un étayage sur les deux tiers du parking a été réalisé. Les parties en béton ont été curées et les carcasses évacuées », relate Pierre Simonnet. L’entreprise Freyssinet est intervenue pour conforter les structures et c’est Eiffage qui a réalisé les réparations.

L’accent sur la sécurité incendie

Xavier Heulin le rappelle, il n’y avait pas de problème de sécurité sur le parking avant l’incendie, d’origine criminelle. La commission de sécurité venait d’ailleurs de passer peu avant le sinistre et n’avait pas signalé de manquements. Néanmoins, les travaux ont été l’occasion d’aller au-delà des normes. Un sprinklage, système automatique d’extinction à eau, a été installé dans tout le parc de stationnement. Les sorties de secours ont aussi été améliorées. Les clients qui se retrouveraient piégés en sous-sol pourraient sortir directement par un tunnel sans être obligés de revenir dans le parking.

Le sprinklage est un système automatique d'extinction à eau.
Le sprinklage est un système automatique d'extinction à eau.  - E.Provenzano / 20 Minutes

« Les pompiers sont intervenus au bout de neuf minutes, ce qui est peu, souligne Xavier Heulin. Si cela devait se reproduire ce serait mieux circonscrit mais le risque zéro n’existe pas dans nos métiers. » Quatre personnes ont été interpellées dans le cadre de l’enquête qui privilégie la piste criminelle. Elles devraient être jugées dans les mois qui viennent.

Sujets liés