De très bonnes ventes pour les fêtes

— 

Les 350 ostréiculteurs du bassin d'Arcachon ont retrouvé le sourire. Crise oblige, ils redoutaient une fin d'année morose. « Jusqu'à la mi-décembre, les commandes étaient moyennes, indique Jérôme Dirriq, ostréiculteur à Arès. Les gens ont acheté leurs huîtres à la dernière minute. » Résultat : de meilleures ventes que l'an passé pour cet ostréiculteur, qui réalise 20 % de son chiffre d'affaires entre le 15 et le 31 décembre. Même constat pour Jean-François Taris, producteur à Gujan-Mestras. « Je suis soulagé. Les très bonnes ventes de Noël vont me permettre de payer mes factures », explique l'ostréiculteur.

La nouvelle année ne s'annonce pas pour autant sereine pour les professionnels du bassin. La mortalité de 50 % des huîtres juvéniles va entraîner une baisse importante de la production. Et les ostréiculteurs espèrent toujours une réforme du protocole du test souris avant le 1er mars, date à laquelle les tests reprennent chaque semaine. ■F. C.