Bordeaux : L’opposition a déposé la pétition pour le maintien du sapin de Noël au maire Pierre Hurmic

POLEMIQUE L’affaire du sapin de Noël de Bordeaux continue de faire des vagues, avec l’opposant Fabien Robert qui a déposé ce jeudi au nom du groupe d’opposition la pétition réclamant le maintien de l’arbre sur la place Pey-Berland

M.B.

— 

Fabien Robert (à gauche) et Marik Fetouh ont déposé ce jeudi la pétition « Bordeaux veut garder son sapin » au maire Pierre Hurmic
Fabien Robert (à gauche) et Marik Fetouh ont déposé ce jeudi la pétition « Bordeaux veut garder son sapin » au maire Pierre Hurmic — Mickaël Bosredon/20 Minutes

La pétition a été imprimée sur du papier recyclé, assure l’opposant. « En revanche, elle provient d’arbre mort » n’a pu s’empêcher d’ajouter Fabien Robert. Le conseiller municipal d’opposition (MoDem), accompagné de son colistier Marik Fetouh, a déposé ce jeudi après-midi la liste des 16.500 signataires de la pétition « Bordeaux veut garder son sapin », au bureau du maire Pierre Hurmic, qui avait annoncé lors de sa conférence de presse de rentrée vouloir supprimer le traditionnel sapin de Noël de la place Pey-Berland à Bordeaux.

« Pierre Hurmic voulait voir la pétition, pour s’assurer qu’il y avait bien plus de 4.000 Bordelais signataires, donc nous la lui amenons. Nous lui remettons aussi un courrier, au nom des élus du groupe d’opposition Bordeaux Ensemble, a déclaré Fabien Robert devant l’hôtel de ville. La décision du maire de supprimer l’arbre de Noël est une décision boomerang, avec une expression, "arbre mort", maladroite. On ne lui fait pas de procès nauséabond, mais il y a 4.500 Bordelais qui ont signé, les assimiler un peu rapidement aux fachos c’était un peu maladroit aussi. Il faut entendre l’avis des gens qui veulent juste conserver leur sapin et qui ne sont pas des fachos. »

L’opposition réclame une consultation des Bordelais

L’opposant estime qu’il faut désormais passer par une consultation des Bordelais sur cette question. « Il faut sortir de ce sujet à un moment, et ce serait pénible pour tout le monde que cela tienne jusqu’à Noël, c’est pourquoi nous pensons qu’avant même d’en débattre au conseil municipal, il faut simplement consulter la population. » Et si cela n’est pas fait, Fabien Robert prévient : « nous le ferons. »

En conclusion du courrier remis à Pierre Hurmic, le groupe d’opposition formule deux propositions : soit l’enracinement d’un sapin sur la place Pey-Berland, et le maintien de l’arbre traditionnel le temps que l’arbre grandisse, ou bien la réalisation d’un sapin artificiel dans une matière durable.