Les intoxications au monoxyde de carbone sont en hausse

— 

Le bilan est inquiétant. Depuis novembre, trente-six personnes ont subi une intoxication non mortelle au monoxyde de carbone (CO) en Gironde. Elles n'étaient que vingt pour l'année 2007. Quarante-trois interventions ont été réalisées par les pompiers en 2008. « On ne devrait pas avoir à intervenir pour ce genre de choses. Il y a souvent de la négligence et de l'imprudence de la part des particuliers », déplore le lieutenant-colonel Larrouy-Castera, du service départemental d'incendie et de secours.

La plupart des accidents sont dus à un chauffage défectueux : mauvaise évacuation des produits de combustion (conduit de fumée obstrué ou mal dimensionné) et absence de ventilation dans la pièce. « On note aussi une recrudescence des accidents avec les chauffe-bains », précise Jean-Paul Larrouy-Castera. Faire vérifier son chauffage par un professionnel et ne jamais obstruer les aérations sont les règles à respecter. Le CO est responsable de 6 000 intoxications et de 300 morts par an en France. ■F. C.