Pas de crise pour les remises

Il ne faut pas s'attendre à du 0 % dans les vitrines du centre-ville. Les commerçants bordelais misent beaucoup sur les soldes d'hiver, qui démarrent aujourd'hui, et ne casseront pas les prix. Chez Grand Quartier, on proposera des remises entre -2...

— 

Il ne faut pas s'attendre à du - 80 % dans les vitrines du centre-ville. Les commerçants bordelais misent beaucoup sur les soldes d'hiver, qui démarrent aujourd'hui, et ne casseront pas les prix. Chez Grand Quartier, on proposera des remises entre -20 % et -50 %, comme l'an dernier, même si le stock « est un peu plus chargé », indique le directeur. Un fléchissement des ventes a en effet été ressenti en décembre, comme le confirment les responsables de Jalla, sur le Quai des marques, et de Michard Ardillier, rue Sainte-Catherine. « Les gens ont sans doute retardé leurs achats en prévision des soldes », avance ce dernier, qui réfute l'idée de crise à Bordeaux. ■M. G.