Les neuf grands dossiers de l'année 2009

Pauline Boyer

— 

C'est aujourd'hui que les 1 600 salariés de Ford reprennent le travail, après dix semaines de chômage technique. Une reprise sous tension, puisqu'aucun repreneur n'a encore été validé. Du côté de la direction, on assure que les négociations avec un repreneur potentiel sont toujours en cours. La signature d'un accord ou d'une lettre d'intention est attendue avant la fin du mois de janvier. Satisfaits des avancées, mais ne disposant d'aucune information concrète, les syndicats préfèrent rester prudents. Francis Wilsius, secrétaire du comité d'entreprise, n'exclut pas la reprise des actions au cours de la deuxième quinzaine du mois de janvier.

Le 30 décembre, le rideau sur l'écran est tombé : c'était la dernière séance du cinéma d'art et d'essai Jean-Vigo. L'avenir du théâtre Trianon devrait se jouer dans les prochaines semaines. Un collectif d'associations et d'anciens employés du Jean-Vigo s'est créé. Ses membres travaillent actuellement sur un nouveau projet culturel nommé « 1 000 yeux », qu'ils présenteront à la mairie le 12 janvier. Le lieu pourrait être dédié à l'image, avec une programmation cinématographique plus riche, des rencontres et des expositions. Le propriétaire du théâtre n'exclut pas, lui, de transformer le lieu en espace commercial.

Après l'annulation par le tribunal administratif de l'appel d'offres pour le renouvellement de l'exploitation du réseau des transports en commun, la CUB et Keolis - qui avait remporté l'appel d'offres - ont décidé de se pourvoir en cassation. En attendant la décision du Conseil d'Etat, le contrat avec Veolia a été reconduit pour un an. Jeudi, les élus de la CUB se réuniront et décideront des détails de la nouvelle procédure. Keolis, de son côté, s'est remise « en ordre de marche pour répondre à une autre consultation », avec de nouvelles propositions, indique Bruno Danet, le directeur régional.

La mise en place du tri sélectif dans le centre-ville commencera par les cours Xavier-Arnozan, de Verdun, des Chartrons, et les rues du Palais-Gallien et Fondaudège. Pendant la première quinzaine du mois de janvier, 3 600 nouveaux bacs (2 000 verts pour les déchets triés et 1 600 gris pour les ordures ménagères) seront distribués. La collecte devrait commencer avant la fin du mois, à raison de trois passages par semaine.

Les 55 collectivités concernées par la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique-Tours-Bordeaux ont jusqu'à la fin janvier pour se mettre d'accord sur un plan de financement. Un ultimatum fixé en novembre dernier par le secrétaire d'Etat aux Transports, Dominique Bussereau. Les collectivités sont sollicitées à hauteur de trois milliards d'euros, sur un total de treize milliards. Les régions et départements attendent de l'Etat une révision à la hausse de sa contribution.

Il a été présenté le 18 décembre dernier aux élus responsables de « Bordeaux Euratlantique », le futur quartier d'affaires adossé à la gare Saint-Jean : Philippe Courtois sera chargé de conduire la mission de préfiguration du projet. Il devra délimiter le périmètre de cette future Opération d'Intérêt National (OIN), dont la superficie devrait varier entre 900 et 1 000 hectares. Philippe Courtois a dirigé pendant quatre ans le projet « Euroméditerranée ». Il prendra ses fonctions bordelaises le 1er février.

L'artiste Didier Faustino, directeur artistique de la biennale de création urbaine Evento (qui se déroulera à Bordeaux du 9 au 18 octobre 2009), devrait dévoiler une partie de son projet au cours du mois de janvier. On sait déjà que deux personnalités bordelaises seront associées à Evento : le philosophe et écrivain Bruce Begout et Florent Mazzoleni, auteur, journaliste et musicien. Un dialogue sera également proposé avec la ville de Luanda, en Angola.

Le 20 janvier, les maires des communes du bassin d'Arcachon se rendront dans le Finistère pour visiter le parc marin d'Iroise (unique en France). Pour François Deluga, député PS de Gironde et porteur du projet de parc naturel marin pour le bassin d'Arcachon, c'est « l'occasion de convaincre » les hésitants, comme le maire UMP d'Arcachon, Yves Foulon. C'est sans doute, au mois de février, lors d'un conseil spécifique du Syndicat interprofessionnel du bassin d'Arcachon (Siba), que les élus proposeront de voter le lancement d'une étude préliminaire à la réalisation du parc marin.