Un guichet pour s'expliquer

- ©2008 20 minutes

— 

Plus d'excuses pour laisser traîner ses amendes. La Direction départementale de la sécurité publique de Gironde et la trésorerie générale ont présenté, hier, à Bordeaux, un dispositif unique en France pour faciliter le recouvrement des contraventions. Leur nombre ne cesse d'augmenter : 272 000 amendes forfaitaires ont été distribuées en 2007 dans l'agglomération (+11,5 % par rapport à 2005), dont 182 000 majorées, faute d'avoir été payées dans le fameux délai des quarante-cinq jours. Jusqu'ici, contester sa contravention relevait du parcours du combattant. « Les usagers repartaient plus furieux de la trésorerie car les agents leur expliquaient que toute contestation devait faire l'objet d'une lettre adressée au ministère public », explique Albert Doutre, directeur de la sécurité publique. D'où l'idée d'envoyer deux fonctionnaires de police à la trésorerie tous les quinze jours. « Par moments, les gens sont un peu tendus mais au moins ils ont quelqu'un en face d'eux », confie une des fonctionnaires.

F. C.