La fourrière dédommagée

- ©2008 20 minutes

— 

Deux ans de prison avec sursis pour avoir arnaqué la fourrière et des centaines d'automobilistes. Michel Edem, 41 ans, ancien agent technique de la fourrière de Bacalan, a été condamné, lundi soir, par le tribunal correctionnel de Bordeaux pour avoir détourné et empoché 72 000 eur entre 2005 et 2007. Une somme qu'il devra rembourser à la CUB, gestionnaire du site. Les juges ont suivi les réquisitions du procureur, Alain Benech, qui avait demandé 18 à 24 mois de prison avec sursis. Le mode opératoire était simple : lorsque les particuliers venaient récupérer leur véhicule à la fourrière, l'agent leur demandait de payer l'amende en espèce. Une manoeuvre déguisée sous forme de « sortie de véhicule gratuite » dans le système informatique, mention réservée aux voitures des administrations et services publics. Michel Edem, qui a reconnu les faits, aurait mis au point cette combine après une rupture sentimentale. « La totalité de la somme a été dépensée en bouteilles de champagne dans des bars à hôtesses », indique Me Caroline Daigueperse, avocate de la CUB.

M. G.