Le bassin d'Arcachon prend l'eau

BORDEAUX Les pompiers du département n'ont pas chômé ce week-end... Dans la nuit de samedi à dimanche, 148 interventions ont été réalisées, principalement sur le bassin d'Arcachon et dans le Médoc...

Fabienne Cosnay

— 

Inondations dans le bassin d'Arcachon, le 30 novembre 2008.
Inondations dans le bassin d'Arcachon, le 30 novembre 2008. — P. SAURA / 20MINUTES

Les pompiers du département n'ont pas chômé ce week-end. Dans la nuit de samedi à dimanche, 148 interventions ont été réalisées, principalement sur le bassin d'Arcachon et dans le Médoc. Sur ces deux zones, des rafales de vent de 100 à 120 km/h ont été enregistrées, accompagnées de fortes pluies. Arbres arrachés, câbles électriques retrouvés sur les routes, devantures de magasins menaçant de s'effondrer, inondations, les opérations se sont succédé tout le week-end.

Le bassin d'Arcachon a été particulièrement touché par les intempéries : à Andernos-les-Bains, une centaine de résidences secondaires, la plupart inoccupées, ont été inondées. Quatre personnes ont dû quitter leur maison et une personne âgée, victime d'un malaise, a dû être évacuée vers la clinique d'Arès. Des inondations qui résultent de plusieurs phénomènes climatiques : des vents violents, de fortes pluies et une marée à « fort coefficient » souligne les pompiers. Même constat à Lanton, où 17 maisons ont pris l'eau. A Arès, une commune voisine, les forts vents ont également entraîné des dégâts sur plusieurs dizaines de bateaux, certains étant retournés, d'autres échoués, indique les pompiers. A 17 h hier soir, 2 000 foyers girondins (sur 8 500 à 3 h du matin dans la nuit de samedi à dimanche), étaient toujours privés d'électricité. EDF espérait un retour à la normale, dimanche, en fin de soirée, grâce au travail sur le terrain de 80 techniciens. Hier soir, les pompiers restaient fortement mobilisés dans les zones à risque, là où le cocktail marée, vent, pluie pourrait faire de nouveaux dégâts.

Lire aussi p. 8