Coronavirus en Nouvelle-Aquitaine : Vingt Ehpad touchés par le Covid-19, la totalité des établissements « mise sous cloche »

EPIDEMIE Des décès ont été signalés dans plusieurs établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes de Nouvelle-Aquitaine, a fait savoir l’Agence régionale de santé

Marion Pignot

— 

Plusieurs Ehpad de France sont touchés de plein fouet par l'épidémie de Covid-19.
Plusieurs Ehpad de France sont touchés de plein fouet par l'épidémie de Covid-19. — FRED SCHEIBER/SIPA
  • Des cas déclarés de Covid-19 ont été recensés dans 20 Ehpad de Nouvelle-Aquitaine. Neuf départements sont concernés et des décès ont été signalés, selon l’Agence régionale de santé.
  • Le directeur du pôle santé publique de l’ARS a fait savoir, ce mercredi, que des mesures sanitaires drastiques allaient être prises et que les Ehpad de la région allaient être mis « sous cloche ».
  • De son côté, le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, a annoncé, mardi, la mise en place d’un « suivi quotidien de la mortalité » dans les établissements pour personnes âgées « dans les tous prochains jours ».

« La totalité de nos Ehpad va être mise sous cloche. » L’épidémie de Covid-19 sévit dans Les Etablissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes de Nouvelle-Aquitaine, comme sur tout le territoire. Ce mercredi, l’Agence régionale de santé (ARS), par la voix de son directeur du pôle santé publique, Daniel Habold, a signalé que des cas déclarés de Covid-19 avaient été recensés dans 20 Ehpad de la région. Neuf départements sont concernés, parmi eux un établissement à La Puye, non loin de Poitiers, où l’ARS recensait, ce lundi, 25 soignants et 11 résidents contaminés, mais aussi dans la Vienne, à Rouillac, à Mansle et à Angoulême (Charente).

Au Pays-Basque, deux résidentes d’un Ehpad de Bayonne ont été prises en charge au centre hospitalier de la Côte Basque. « Les 72 résidents sont désormais confinés dans leur chambre où leur sont servis les repas. Seuls les patients atteints de troubles psychiques, et pour lesquels le confinement total est impossible, sont autorisés à déambuler à condition d’être strictement encadrés par du personnel », a précisé à France 3 le docteur Jean-Bernard Pocq, vice-président du centre communal d’action social de Bayonne.

Plus de 10 décès recensés dans les Ehpad de Charente

Dès la fin de la semaine, des mesures « encore plus drastiques » vont être mises en place dans les Ehpad de Nouvelle-Aquitaine, pourtant confinés avant le reste de la population. « La totalité sera mise sous cloche, sachant qu’il y a des établissements plus sensibles que d’autres en fonction du public qui y est pris en charge et des habitudes des personnels soignants », avance Daniel Habold, avant d’annoncer que plusieurs décès ont été recensés dans ces établissements « accueillants des personnes très vulnérables ».

Notamment plus d’une dizaine en Charente, selon l’ARS, qui a annoncé en ce début de semaine arrêter le décompte des cas et des décès département par département face à l’ampleur de l’épidémie. « D’autant qu’avant d’avancer des chiffres, il faut réussir à identifier les décès par Covid-19 de ceux liés à une autre pathologie », explique à 20 Minutes le Dr Daniel Habold.

« On ne sait pas aujourd’hui mesurer l’étendue des dégâts dans les maisons de retraite, il faut avoir la lucidité de le dire », a insisté, ce mardi, le président de la Fédération hospitalière de France, Frédéric Valletoux. Néanmoins, « on a des témoignages de situations très tendues », a-t-il ajouté. A ce stade, aucun bilan global des victimes n’a été communiqué par les autorités pour ces établissements, alors que le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, vient d’annoncer la mise en place d’un « suivi quotidien de la mortalité » dans les établissements pour personnes âgées « dans les tout prochains jours ».