Coronavirus à Bordeaux : Trop de promeneurs, Bordeaux ferme ses quais

EPIDEMIE La mairie de Bordeaux a pris jeudi un arrêté interdisant ses quais sur les deux rives de la Garonne

20 Minutes avec AFP

— 

Les quais de Bordeaux, rive gauche, investis par les Bordelais en pleine période de confinement.
Les quais de Bordeaux, rive gauche, investis par les Bordelais en pleine période de confinement. — Marion Pignot

En pleine épidémie de coronavirus, la mairie de Bordeaux a pris jeudi un arrêté interdisant ses quais sur les deux rives de la Garonne parce qu’ils restaient « fréquentés anormalement par les promeneurs et joggeurs » malgré « les consignes strictes de confinement et les contrôles ». Après s’être entretenu ce jeudi matin avec la préfète de Gironde Fabienne Buccio, Nicolas Florian, maire de Bordeaux, a décidé « d’en interdire l’accès aux piétons dès ce jeudi après-midi », a annoncé la ville dans un communiqué. « Des contrôles, effectués par la police municipale, seront intensifiés dans les heures qui viennent », ajoute la ville.

Cette interdiction concerne tout le centre, depuis le « pont de Pierre », construit sous Napoléon 1er, jusqu’au pont Chaban-Delmas, un pont levant contemporain qui, pendant la saison touristique, laisse passer les bateaux de croisière.

Véritable promenade avec jardins, commerces, restaurants, piste cyclable, ces quais, notamment sur la rive gauche du centre historique, ont été entièrement rénovés à partir du début des années 2000, symbolisant le renouveau de la ville opéré par Alain Juppé.