Elections municipales à Bordeaux : Nicolas Florian et Pierre Hurmic dans un mouchoir de poche

SCRUTIN L’héritier d’Alain Juppé n’a que 96 suffrages d’avance sur Pierre Hurmic

Marion Pignot et Mickaël Bosredon

— 

Nicolas Florian le 15 mars 2020 lors du premier tour des élections municipales.
Nicolas Florian le 15 mars 2020 lors du premier tour des élections municipales. — UGO AMEZ/SIPA
  • Le maire sortant de Bordeaux, Nicolas Florian (LR), est arrivé de justesse en tête du premier tour des élections municipales, avec 34,56 % des voix, devant l’écologiste Pierre Hurmic (34,38 %), selon les résultats définitifs
  • L’héritier d’Alain Juppé qui recueille 18.990 voix, n’a que 96 suffrages d’avance sur Pierre Hurmic (EELV allié à la gauche) qui totalise 18.894 voix, après le dépouillement des 147 bureaux de vote.
  • Bordeaux, qui n’a pas connu de second tour depuis 1947, est aujourd’hui dans le cas inédit d’une quadrangulaire.

Bordeaux, qui n’a pas connu de second tour depuis 1947, est aujourd’hui en position de connaître une quadrangulaire. Le maire sortant de Bordeaux, Nicolas Florian (LR), est arrivé de justesse en tête du premier tour des élections municipales, avec 34,56 % des voix, devant l’écologiste Pierre Hurmic (34,38 %), selon des résultats définitifs communiqués par la mairie. L’héritier d’Alain Juppé qui recueille 18.990 voix, n’a que 96 suffrages d’avance sur Pierre Hurmic (EELV allié à la gauche) qui totalise 18.894 voix, après le dépouillement des 147 bureaux de vote.

Nicolas Florian en tête de 96 voix

Il aura fallu attendre 22h45 pour en avoir le cœur net. Le candidat Pierre Hurmic (EELV) et le maire sortant Nicolas Florian (LR) sont restés longtemps au coude à coude, lors de ce premier tour des élections municipales à Bordeaux. Deux estimations ont longtemps donné l’écologiste en tête, une troisième plaçait l’héritier d’Alain Juppé devant. A 23 heures, Nicolas Florian a affirmé être en tête du premier tour, devançant Pierre Hurmic. « L’équipe et la liste que je mène est en tête au soir du premier tour », a-t-il déclaré, lors de sa prise de parole à la mairie de Bordeaux. Et d’ajouter : « Je tiens à remercier les Bordelais qui se sont déplacés et qui nous ont accordé toute leur confiance et nous ont placés en tête de ce premier tour. » Le maire sortant de Bordeaux a forcément évoqué les conditions particulières dans lesquelles s’est déroulé le vote, avant d’assurer « ne pas savoir encore si ce second tour se tiendra ».

La surprise Pierre Hurmic

« Dans ce contexte sanitaire très préoccupant, il difficile de se réjouir totalement. Mais oui, c’est la première fois que cette citadelle bordelaise change de bord et que le maire sortant est mis en difficulté », a réagi Pierre Hurmic sur TV7, à l’annonce des résultats définitifs de ce premier tour des municipales 2020. « Ces résultats sont aussi le fruit d’une très bonne campagne municipale », avait glissé plus tôt à 20 Minutes le candidat.

Pierre Hurmic, le 15 mars 2020 lors du premier tour des municipales.
Pierre Hurmic, le 15 mars 2020 lors du premier tour des municipales. - UGO AMEZ/SIPA

« Nous avons toutes les chances de pouvoir l’emporter à ce second tour. A force de s’opposer un jour viendrait que les Bordelais feraient le choix de l’écologie », a ajouté le candidat EELV, qui a écarté toute négociation de second tour : « Ne comptez pas non plus sur moi ce soir pour dire qu’il y aura des discussions d’appareil. Ceux qui me connaissent savent que je déteste les appareils politiques et encore plus les discussions d’appareils. »

Quelles alliances pour le deuxième tour ?

C’est la grande question qui se pose ce lundi matin : quelle sera l’attitude des différents candidats pour le deuxième tour ? Philippe Poutou (NPA), arrivé quatrième, avait prévenu qu’il n’y aurait aucune alliance avec la liste de Pierre Hurmic. Et Thomas Cazenave (LREM) ? « Je me réunirai avec mes colistiers et j’annoncerai ma position demain » lundi, a-t-il expliqué. Durant sa campagne, il avait toujours prévenu qu’il irait jusqu’au bout, même s’il semblait faire parfois des appels du pied du côté de la liste écologiste. « Le deuxième tour est ouvert et les spéculations sur le deuxième alors que nous ne savons même pas s’il va se tenir et sont absolument hors de propos », a quant à lui commenté Pierre Hurmic sur TV7.