Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
EN IMMERSIONLes toutes premières images des Bassins de Lumières à Bordeaux

VIDEO. Bordeaux : Les toutes premières images des Bassins de Lumières à la base sous-marine

EN IMMERSION
L’aménagement de la base sous-marine de Bordeaux se termine, et permettra d’accueillir à partir du 17 avril des expositions numériques sur l’histoire de l’art
Mickaël Bosredon

Mickaël Bosredon

L'essentiel

  • La première exposition sera consacrée à des œuvres de Gustav Klimt et de Paul Klee.
  • Quelque 14 millions d’euros d’investissement ont été nécessaires pour aménager le site de la base sous-marine.
  • Environ 400.000 visiteurs sont attendus chaque année sur ce nouveau lieu culturel.

Quatre-vingt-quinze projecteurs, une centaine de haut-parleurs, 120 km de fibre optique… Le tout pour un investissement de 14 millions d’euros. Culturespaces est en train d’achever, à la base sous-marine, un chantier titanesque pour son nouveau projet, Bassins de Lumières, qui sera inauguré le 17 avril.

« Se lancer dans une telle aventure à la base sous-marine, ce n’était pas évident vu le gigantisme des lieux », a expliqué ce mercredi Augustin de Cointet, directeur des Bassins de Lumières chez Culturespaces. L’entreprise a dévoilé les toutes premières images de son projet. « Nous avions l’habitude des Carrières de lumières et des Ateliers de lumières aux Baux-de-Provence et à Paris, mais se confronter à un tel projet à Bordeaux était une autre paire de manches, vu la densité et la force du bâtiment. »

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Environ 12.000 m2 de surface de projections

L’idée du projet est de proposer dans les quatre premiers bassins de la base sous-marine, soit sur 12.000 m2, des projections sur l’histoire de l’art, « en gardant l’identité du lieu ». « Nous avons essayé de toucher le moins possible à l’intérieur. » Un grand changement à noter tout de même, puisque les bassins ont été fermés, « pour garder l’obscurité à l’intérieur et permettre l’isolation acoustique du lieu ».

Le projet Bassins de Lumières à Bordeaux proposera des projections d’œuvres sur les murs de la base sous-marine.
Le projet Bassins de Lumières à Bordeaux proposera des projections d’œuvres sur les murs de la base sous-marine. - Mickaël Bosredon/20 Minutes

Deux projections, l’une intitulée Gustav Klimt, d'or et de couleur, l’autre Paul Klee, peindre la musique - cette dernière étant une création pour Bordeaux - seront diffusées pour l’inauguration de ce site. « Le visiteur pourra déambuler librement au milieu de cet espace grâce à des passerelles que nous avons rajoutées, poursuit Augustin de Cointet. On pourra y rester autant de temps qu’on le souhaite, et les projections se succéderont en flux toute la journée. » Les expositions seront renouvelées annuellement, et quelque 400.000 visiteurs sont attendus sur ce nouveau site chaque année.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Le plus grand potager de France sur la toiture ?

Un cube, totalement étanche au reste, offrira un deuxième espace de projection, « pour des œuvres plus contemporaines et notamment pour la jeune création bordelaise ». Culturespaces proposera enfin un petit musée sur l’histoire de la base sous-marine.

Le maire de Bordeaux, Nicolas Florian, a par ailleurs annoncé qu’un appel à manifestation a été lancé pour l’occupation du toit de la base sous-marine. « On envisage de réaliser le plus grand potager de France sur la toiture, sur 40.000 m2, avec un travail autour de l’alimentation. »

Sujets liés