Bordeaux : Tramway, enregistrements automatisés, zone commerciale… L’aéroport de Mérignac lance sa transformation

AMENAGEMENTS L’aéroport de Bordeaux Mérignac est entré dans un vaste plan d'aménagement et d'agrandissement, qui va transformer le site pour lui permettre de faire face aux dix millions de passagers attendus d’ici à 2024

Mickaël Bosredon

— 

Image de synthèse du futur Satellite 3 de l'aéroport de Bordeaux Mérignac
Image de synthèse du futur Satellite 3 de l'aéroport de Bordeaux Mérignac — Aéroport de Bordeaux Mérignac
  • L’arrivée du tramway est programmée pour début 2022.
  • Un nouveau satellite doit être achevé d’ici à la fin du mois de mai, et un bâtiment effectuant la jonction entre les halls A et B, avec une zone commerciale de 4.800 m2, est prévu pour 2023.
  • Parallèlement, l’aéroport développe l’enregistrement automatisé des bagages, et les premiers postes automatisés de contrôle aux frontières seront prêts pour le mois d’avril.

L’aéroport de Bordeaux-Mérignac n’est plus qu’un vaste chantier. Ou plutôt une multitude de chantiers qui vont se succéder jusqu’en 2023, avec la création de nouvelles infrastructures, l’extension de bâtiments, le réaménagement de parkings, et la préparation de l’arrivée du tramway. 20 Minutes a fait le tour de ces chantiers ce mardi, et fait le point sur les principaux travaux, dont l’enveloppe globale se monte à 169 millions d'euros.

L’arrivée du tramway

Les travaux du prolongement de la ligne A jusqu’à l’aéroport, vont se poursuivre jusqu’en fin 2021, la mise en service commerciale étant envisagée début 2022. « Nous allons travailler toute la partie du parvis de l’aéroport, de juillet 2020 à fin 2021, pendant que Bordeaux Métropole s’occupera des stations et des quais », explique Stéphane Teulé Gay, directeur des opérations techniques de l’aéroport.

Un nouveau satellite d’embarquement-débarquement

Travaux du Satellite 3 de l'aéroport de Bordeaux Mérignac
Travaux du Satellite 3 de l'aéroport de Bordeaux Mérignac - Mickaël Bosredon/20 Minutes

Le chantier le plus avancé à l’heure actuelle est celui du satellite 3, dont la mise en service est prévue pour la fin du mois de mai. Ce sera l’entité d’embarquement et de débarquement affiliée au hall A. D’une surface totale de 2.500 m2, il accueillera 500 m2 de commerces de type « last minute » : bar-restauration, pâtisserie, achats de dernière minute…

Arrivée des premiers postes automatisés de contrôle aux frontières

L’aéroport est en train d’installer les premiers postes automatisés de contrôle aux frontières, les postes dits « Parafe ». Cinq seront mis en service dans le courant du mois d’avril. « Ils vont permettre une autonomie pour les passagers disposant d’un passeport biométrique » résume Stéphane Teulé Gay. « Des temps de passage estimés à environ 30 secondes sont envisagés ; cela va nous donner une plus grande capacité et indépendance vis-à-vis des effectifs de l’Etat, qui sont limités et sollicités par ailleurs. » Ces nouveaux postes équiperont également le terminal low-cost Billi en 2021.

Des systèmes automatisés d’enregistrement des bagages

Toujours dans un souci de fluidifier les procédures d’enregistrement et d’embarquement, l’aéroport développe aussi le traitement automatique des bagages. Au terminal Billi, qui va faire l’objet d’une extension considérable de 12.000 m2 d’ici à avril 2021, lui permettant de doubler sa surface, la procédure « self bag drop » vient tout juste d’entrer en service.

Nouveau systèmeème d'enregistrement automatisé des bagages du terminal Billi de l'aéroport de Bordeaux Mérignac
Nouveau systèmeème d'enregistrement automatisé des bagages du terminal Billi de l'aéroport de Bordeaux Mérignac - Mickaël Bosredon/20 Minutes

Ces bornes d’enregistrement de bagages fonctionnent soit de façon classique, soit de façon autonome. « En mode autonome, après confirmation de votre identité et de votre carte d’embarquement, vous pouvez enregistrer vous-même votre bagage, un système automatisé effectuant le calibrage et le poids. Nos statistiques montrent que ce traitement se fait en moyenne en 1’30. »

Un nouveau grand bâtiment « de jonction » avec 4.800 m2 de commerces

Le point d’orgue de toute cette transformation, sera le bâtiment de jonction qui fera le lien entre les Hall A et B, avec un poste d’inspection-filtrage unique, et une très grande zone commerciale. Le démarrage des travaux est envisagé pour début 2022, avec une livraison en 2023.

Magasin duty free à l'aéroport de Bordeaux Mérignac.
Magasin duty free à l'aéroport de Bordeaux Mérignac. - Mickaël Bosredon/20 Minutes

« L’idée est d’offrir un passage unique et agrandi aux passagers embarquant sur les halls A et B. Après l’inspection-filtrage ils déboucheront sur une grande zone commerciale de 4.800 m2 de commerces, avant de rejoindre leur salle d’embarquement » détaille le directeur des opérations techniques. Aujourd’hui, les commerces côté pistes représentent moins de 5 % de la surface de l’aéroport. « Avec cette nouvelle infrastructure nous allons dépasser les 20 % de surface commerciale, c’est un gain significatif. »

L’aéroport de Bordeaux Mérignac a enregistré une croissance record de 13,3 % en 2019, avec 7,7 millions de passagers transportés. « Nous prévoyons en 2023 un trafic très légèrement inférieur à 10 millions de passagers par an, puis un tassement de cette croissance, à partir de 2024-2025. »