Les commerçants étouffent

S. L. - ©2008 20 minutes

— 

Encore plus que les voyageurs, ce sont les commerces autour de la gare qui subissent l'impact des travaux. Monique Rébillard, la patronne du restaurant le Printemps, situé juste en face du hall des départs, ne décolère pas : « J'ai perdu environ 30 % de mon chiffre d'affaires depuis six mois. On m'a obligée à démolir ma terrasse couverte, qui abritait cinquante-cinq couverts. » Une perte que les indemnités versées par la municipalité ne suffisent pas à combler.