Bordeaux : Les réservations pour les refuges périurbains sont ouvertes

INSOLITE De mars à novembre, il est possible de passer une nuit dans l’un des onze refuges implantés sur Bordeaux Métropole

Mickaël Bosredon

— 

Le refuge Neptunea sur les berges du Lac à Bordeaux
Le refuge Neptunea sur les berges du Lac à Bordeaux — Bordeaux Metropole

Bordeaux Métropole vient d’ouvrir les premières réservations pour les Refuges périurbains. Depuis 2019 et la livraison de  La Station orbitale à Saint-Médard-en-Jalles, Bordeaux Métropole dispose de onze refuges périurbains, c’est-à-dire la collection complète, puisqu’il n’y aura plus d’autre livraison.

La Station Orbitale, à Saint-Médard-en-Jalles, est le 11è et dernier refuge périurbain de la métropole bordelaise.
La Station Orbitale, à Saint-Médard-en-Jalles, est le 11è et dernier refuge périurbain de la métropole bordelaise. - JEAN-BAPTISTE MENGES

L’ensemble des refuges sera prêt à accueillir leurs pensionnaires à partir du vendredi 1er mars : La Vouivre à Ambès, Les Guetteurs à Bègles, Le Tronc creux à Pessac, Le Hamac à Gradignan, Le Nuage à Lormont, La Nuit Américaine à Bassens, Le Prisme à Ambarès-et-Lagrave, Neptunea sur les berges du Lac de Bordeaux, Le Haut-perché au Haillan, La Belle étoile à Floirac.

8.000 personnes accueillies en 2019

Les Refuges périurbains sont gratuits et ouverts au public, sept nuits sur sept, du 1er mars au 30 novembre. Il n’est pas possible de réserver au-delà du mois à venir, et on ne peut réserver plus d’une nuit par saison et par Refuge.

Financés et gérés par Bordeaux Métropole, ils ont été imaginés et conçus par Bruit du Frigo, en partenariat avec Zébra3. En 2019, près de 8.000 personnes s’y sont rendues, contre 7.000 en 2018 et 6.000 en 2017. Avec la collection complète des 11 œuvres ouvertes sur 10 mois, la saison 2020 offre une capacité maximale d’accueil de 22.000 personnes.

Au cours de cette neuvième saison et comme les années précédentes, les inscriptions se font exclusivement en ligne, sur le site lesrefuges.bordeaux-metropole.fr/.