Bordeaux : Les commerçants « inquiets pour leur perte d'activité » de ces derniers mois

COMMERCE Quelque 80 % des commerçants interrogés évoquent une « une perte d’activité » ; la CCI de Bordeaux veut mettre en place un « plan commerce »

M.B.
— 
La rue Sainte-Catherine, à Bordeaux
La rue Sainte-Catherine, à Bordeaux — S.ORTOLA/20MINUTES

Huit commerçants sur dix évoquent « une perte d’activité » depuis 2018. Pour la deuxième année consécutive, les commerçants de Bordeaux se disent « déçus par les soldes et inquiets pour leur activité », annonce ce mercredi la CCI de Bordeaux-Gironde, qui vient de boucler une enquête auprès de 131 commerçants du centre-ville. Cette tendance « confirme l’impact des différents mouvements sociaux sur le commerce » conclut la CCI.

Quelque « 60 % des professionnels interrogés estiment que la première semaine des soldes d’hiver est décevante, voire très décevante » indique la chambre de commerce. Et 55 % déclarent avoir réalisé un chiffre d’affaires inférieur, voire très inférieur à celui de l’an passé qui était déjà en baisse par rapport à 2018.

Le consommateur « moins enclin à se rendre en centre-ville »

Ces mauvais résultats durant les soldes, « font suite à une année 2019 qui a été particulièrement difficile » ajoute la CCI. Certains ont dû « mettre en place de nouvelles stratégies comme les ouvertures dominicales ou réduire leurs charges (suppression de postes, réduction des stocks…). »

Pour expliquer cette désaffection, les commerçants avancent plusieurs raisons : les remises promotionnelles tout au long de l’année, les ventes privées avant soldes ou encore le Black Friday qui ont aussi fait baisser la consommation au moment des fêtes. Le consommateur serait aussi « moins enclin à se rendre en centre-ville. »

La situation est suffisamment inquiétante pour que la CCI de Bordeaux Gironde propose un « plan commerce » associant « toutes les forces politiques et économiques. »