Bordeaux : « On boit quoi avec ? », un nouveau service digital pour accorder mets et vins

TECHNOLOGIE La start-up Winespace vient de lancer fin 2019 un service en ligne pour proposer des recommandations de vin en fonction des plats que s’apprêtent à déguster les utilisateurs

Elsa Provenzano

— 

Nantes, le 15 septembre 2014, dégustation de vin muscadet dans un restaurant nantais
Nantes, le 15 septembre 2014, dégustation de vin muscadet dans un restaurant nantais — Frederic Brenon / 20 Minutes
  • La start-up Winespace a créé un service gratuit de sommelier digital qui conseille vers quelles appellations se tourner en fonction des plats que l’on va déguster.
  • L’intelligence artificielle connaît déjà 130.000 recettes et est capable d’en apprendre de nouvelles en faisant des liens.
  • Une version professionnelle est développée par la start-up et sera prête au printemps.

Vous êtes incapable de choisir parmi les nombreuses références de vin dans les rayons du supermarché ou indécis face aux bouteilles de votre propre cave ? La start-up bordelaise Winespace, créée par trois jeunes ingénieurs du cru, propose depuis fin 2019 un service en ligne gratuit « On boit quoi avec? » qui permet des recommandations au grand public, en fonction des plats que se préparent à déguster les utilisateurs.

La start-up a été créée en janvier 2017 dans le but de « changer la manière d’aborder le vin et de le recommander. Le leitmotiv a été d’essayer de changer ce côté un peu angoissant du vin quand il faut choisir », explique Sylvain Thibaud, l’un des cofondateurs de Winespace. L’idée est de proposer des conseils personnalisés en sommellerie aux consommateurs de vin.

L’IA connaît déjà plus de 130.000 recettes

« Vous écrivez votre recette [dans la barre de recherche] et on a créé une intelligence artificielle qui va comprendre l’intitulé du plat et décomposer ce qu’il y a à l’intérieur. Par exemple pour le bœuf bourguigon, elle est capable de comprendre que c’est du bœuf, que c’est un plat mijoté dans du vin rouge et originaire de Bourgogne. Une fois qu’elle a identifié la sauce, l’assaisonnement, elle est capable d’identifier le profil du vin qui va le mieux se marier avec ce plat parce qu’on lui a appris des règles de sommellerie ».

L’utilisateur indique son budget et on lui recommande plusieurs appellations (toutes françaises pour le moment) en fonction de toutes ces données. L’utilisateur se voit proposer le choix du sommelier mais aussi à chaque fois du blanc et du rosé, dans cette version grand public. « On lui a appris 130.000 recettes et elle est capable de faire des liens et d’en comprendre d’autres qu’on ne lui a pas apprises, précise Sylvain Thibaud. Par exemple, la tarte aux asperges, elle comprend ce qu’est une tarte et ce que sont des asperges. »

Une vitrine pour une version pro

Winespace a commencé par réaliser de la vente directe en ligne avec un réseau de producteurs, en utilisant des outils de recommandations et, fin 2018, elle a intégré l’incubateur Bordeaux Technowest sur le site du Bouscat dédié à l’e-commerce.

« Pour se différencier, on a décidé de développer des solutions de recommandations pour mimer les experts du vin avec de l’intelligence artificielle », précise Sylvain Thibaud. La version gratuite doit entraîner l’algorithme destiné à une version professionnelle qui recommande des bouteilles spécifiques.

« On est en discussion avec quelques acteurs du marché du vin, ce sont des solutions qu’on va vendre à des grandes surfaces, à des chaînes de cavistes et à des restaurateurs intéressés par ce type de conseils », détaille le cofondateur de Winespace. La version grand public joue un rôle de vitrine et la version professionnelle, en cours de finalisation, sera terminée au printemps.