Les ex-promus du saint-émilion déboutés

- ©2008 20 minutes

— 

C'est l'épilogue d'une affaire interminable. Vendredi, le tribunal administratif de Bordeaux a rejeté le recours de sept châteaux du Libournais qui demandaient le rétablissement du classement 2006 des grands crus de saint-émilion.

Depuis plusieurs mois, les propriétaires de la célèbre appellation ne savent plus sur quel pied danser. Promus dans le classement 2006, ils avaient ensuite été déclassés dans un jugement rendu en juillet, au motif que la commission de classement avait « méconnu le principe d'égalité entre les candidats ». En juillet, le Parlement apportait un peu plus de confusion à la situation en autorisant les exploitations ayant bénéficié du classement de 1996 à 2006 à continuer à s'en prévaloir. Sauf que les châteaux promus seulement depuis l'année 2006 n'étaient pas concernés. D'où l'action en justice engagée par les sept propriétaires.