Gironde : Les pompiers équipés de caméras piétons pour prévenir les agressions

SECURITE Depuis le 1er janvier 2019, 445 sapeurs-pompiers girondins ont été victimes d’agressions verbales et physiques, selon la préfecture de la Gironde.

E.P.

— 

Un camion de sapeurs-pompiers en intervention (illustration).
Un camion de sapeurs-pompiers en intervention (illustration). — Clément Follain / 20 Minutes

Alors que depuis le 1er janvier 2019, 445 sapeurs-pompiers girondins ont été victimes d’agressions verbales et physiques, un dispositif de caméras piétons va être expérimenté par six centres d’incendie et de secours du département (Benauge, Bruges, Cadillac, Ornano, Lesparre et Lacanau) à partir du mois de décembre.

Un décret du 17 juillet 2019 permet d’équiper les sapeurs-pompiers de caméras individuelles lors des interventions de secours de manière à prévenir les passages à l’acte « et, si cela s’avère nécessaire, à collecter des preuves pour identifier et poursuivre les auteurs d’agressions verbales ou physiques à l’encontre des personnels », précise ce mardi la préfecture de la Gironde dans un communiqué.

Les caméras ne seront activées qu’en cas de nécessité, si le pompier se sent en danger. « Le droit d’opposition au tournage par ces matériels vidéo ne s’applique pas. Aucun enregistrement n’est conservé sur la caméra après l’intervention, précise la préfecture. Les images et sons seront conservés pendant six mois et détruits automatiquement à l’issue de ce délai. »