Bordeaux : La Croix Rouge va aménager un camion douches pour répondre aux besoins des plus précaires

SOCIAL La Croix Rouge espère lancer son dispositif Soli' douches, destiné à proposer à partir de mars 2020 un service d’hygiène aux personnes démunies, sur la ville de Bordeaux.

Elsa Provenzano

— 

Un dispositif de camion-douches existe déjà à Toulouse.
Un dispositif de camion-douches existe déjà à Toulouse. — H.Menal / 20 Minutes
  • La Croix Rouge porte à Bordeaux un projet de douches mobiles Soli’douches qui devrait se concrétiser en mars 2020.
  • Le camion sera équipé de deux douches et des distributions de produits d'hygiène et de vêtements seront organisés.
  • Le dispositif proposera aussi un accompagnement social, en allant à la rencontre des publics les plus fragiles.

Des douches sont déjà accessibles aux personnes précaires à Bordeaux dans certains pôles sociaux ou accueils de jour. Mais ces structures fermées rebutent une partie du public visé, dont les femmes, et les équipements arrivent à saturation, si bien que des points d’eau publics peuvent être « détournés » de leur fonction première.

Partant de ce constat pendant ces maraudes hebdomadaires, la Croix Rouge de Bordeaux a proposé un projet de douches mobiles, sur le modèle de ce qui existe déjà à Paris, Nîmes et Toulouse, et qui devrait être opérationnel en mars 2020. Le conseil municipal vient de voter en faveur d’une subvention de soutien au dispositif.

De l’hygiène et de l’accompagnement social

« Le camion aménagé proposera deux douches, un espace d’accueil ouvert à l’extérieur avec un store pour discuter et un autre espace restreint pour écouter les difficultés sociales en respectant la confidentialité », détaille Aimeric Enard, coordinateur du dispositif Soli’douches à la Croix Rouge de Bordeaux. « C’est très important de comprendre que c’est une occasion de commencer un accompagnement social », souligne Alexandra Siarri, adjointe au maire chargée de la cohésion sociale et territoriale.

« Il y a de vraies problématiques pour les travailleurs pauvres et les étudiants qui dorment dans leurs voitures mais on ne sait pas si on va pouvoir y répondre, ce serait très tôt le matin », précise Aimeric Enard. Actuellement, la Croix Rouge est en discussion avec les services techniques de la Ville pour mettre au point un système de raccordement à l’eau et à l’électricité, qui permettrait de ne pas dépendre d’un volume d’eau emporté à bord du camion. Cette structure mobile permettra aussi à l’association d’organiser des distributions de sous-vêtements pour femmes et hommes ainsi que de produits d’hygiène.

Cinq bénévoles de l’association devraient être mobilisés pour parcourir la ville deux soirées par semaine, en ciblant les endroits où les besoins se font sentir. Le camion-douches pourrait être mutualisé avec d’autres associations qui l’utiliseraient les autres soirs de la semaine et à terme, le dispositif serait développé sur la métropole et pas seulement sur Bordeaux.

Le coût total du projet est estimé à 70.000 euros, dont 20.000 euros seront pris en charge à parts égales par la ville et la métropole. Le reste sera assumé par une fondation et les fonds propres de la Croix Rouge.