Bordeaux : Le maire s’interroge sur la pertinence du contresens cycliste dans certaines rues

SECURITE ROUTIERE Invité par l’Automobile Club du Sud Ouest, Nicolas Florian a estimé qu’à certains endroits la possibilité pour les cyclistes de prendre des rues à contresens était dangereuse

Elsa Provenzano

— 

Depuis une dizaine d'années, il existe des contresens autorisés pour les vélos dans les rues à sens unique, à Bordeaux.
Depuis une dizaine d'années, il existe des contresens autorisés pour les vélos dans les rues à sens unique, à Bordeaux. — M.Libert/20 Minutes

Invité récemment par l'Automobile Club du Sud-Ouest, le maire de Bordeaux a estimé que « cela a été une erreur de laisser prendre aux vélos certains contresens cyclables, comme la rue du Mirail, car aujourd’hui il y a des situations très dangereuses », relate ce lundi Sud-Ouest

La ville de Bordeaux a envoyé dans la journée un communiqué pour préciser la position du maire, soulignant sa volonté de développer la pratique du vélo.

Des contresens qui incitent à la prudence

« Evoquant les contresens cyclables du Code de la route, qui permettent aux vélos d’emprunter les sens interdits en zone 30, le maire a reconnu leur utilité, sauf dans certaines rues », écrit-elle. Les rues à sens unique autorisées en contresens pour les cyclistes existent depuis une dizaine d’années à Bordeaux. « Il oblige les automobilistes à ralentir dans les rues concernées, observe Jean-Louis David, adjoint au maire chargé de la vie urbaine et de la proximité. Et à ma connaissance, on n’a pas eu d’accident sur ces secteurs car cela oblige à la prudence ».

Rappelant les inaugurations récentes de deux aménagements pour les vélos (une « super piste cyclable » et une « vélorue »), la mairie appelle à un meilleur partage de la rue et à une plus grande discipline des usagers. Le principe des contresens n’est pas remis en cause mais une réflexion est en cours pour certaines rues.