Bordeaux : « Un itinéraire direct en cinq heures vers Londres est maintenant possible »

TRANSPORTS Une cérémonie de jumelage entre les gares de Bordeaux et Londres aura lieu ce vendredi à la gare Saint-Jean

M.B.

— 

TGV Océane en gare Saint-Jean à Bordeaux, le 11 juillet 2018.
TGV Océane en gare Saint-Jean à Bordeaux, le 11 juillet 2018. — M.Bosredon/20Minutes
  • La SNCF, l'ambassadeur du Royaume-Uni et la gestionnaire de la gare de Londres-Saint Pancras seront à Bordeaux ce vendredi matin.
  • Derrière la cérémonie de jumelage entre les deux gares, se profile évidemment la liaison directe Bordeaux-Londres en moins de 5 heures.
  • Si elle ne devrait pas encore être annoncée ce vendredi, elle est toutefois imminente, le projet devant voir le jour en 2022.

Quel timing ! Alors qu'un accord sur le Brexit semble se dessiner, les gares de Bordeaux et Londres organisent ce vendredi un jumelage entre elles, à la gare Saint-Jean.

Derrière évidemment se profile la  liaison rapide entre Bordeaux et Londres. L'annonce officielle ne devrait pas avoir lieu ce vendredi selon nos informations, mais l'événement organisé à Bordeaux montre que le projet est sur la bonne voie. Les opérateurs concernés devraient d'ailleurs rappeler leur souhait qu'il se réalise pour 2022.

Présentation du projet d'aménagement de la gare

La cérémonie de jumelage avec la gare de Londres Saint-Pancras International se déroulera à 11 heures, avec le maire de Bordeaux Nicolas Florian, l’Ambassadeur du Royaume-Uni en France Lord Llewellyn, ou encore le gestionnaire de la gare de Londres Saint-Pancras. Toujours selon nos informations, ce sera l'occasion pour la branche Gares et Connexion de la SNCF, de présenter le projet d'aménagement de la gare de Bordeaux, qui devra recevoir un hub international si elle devait accueillir cette liaison directe.

Uneétude de faisabilité pour cette liaison avait en effet été lancée fin 2018 par les quatre gestionnaires d’infrastructures concernés, qui sont SNCF-Réseau, Eurotunnel, Lisea et HS1. Cette étude visait notamment à analyser l’installation des contrôles de sécurité frontaliers dans la gare, pour permettre aux passagers de se rendre directement de Bordeaux Saint-Jean à Londres Saint-Pancras.

« Ce jumelage est un pas dans le bon sens »

Dyan Crowther, directrice générale de HS1 (gestionnaire de la voie ferrée à grande vitesse entre le tunnel sous la Manche et Londres), a d’ailleurs annoncé dans un communiqué qu' « un itinéraire direct en cinq heures entre nos deux villes est maintenant possible » et que « ce jumelage est un pas dans le bon sens afin de créer les fondations nécessaires pour transformer cette opportunité en réalité. »

On devrait en savoir un peu plus ce vendredi.