Bordeaux : Depuis 2015, 100 carrefours à feux supprimés sur la Métropole

CIRCULATION La Métropole suit un objectif de suppression de carrefours à feux au profit de giratoire, priorités à droite, cédez-le-passage dans un souci d’améliorer la sécurité des usagers et la fluidité du trafic…

E.P.
— 
Certains carrefours de l'agglomération sont remplacés au profit de giratoires ou priorité à droite.
Certains carrefours de l'agglomération sont remplacés au profit de giratoires ou priorité à droite. — Capture d'écran Google maps

Ce vendredi, la Métropole met en avant le 100e carrefour à feux supprimé depuis 2015 sur l’agglomération. Les travaux, d’un coût de 340.000 euros, ont été menés pendant quatre mois pour créer un giratoire au carrefour des rues du Corps Franc Pommiès, Belleville et du cours du Maréchal Juin, près de la bibliothèque de Bordeaux.

En 2015, elle a fait le constat d’un surplus de carrefours par rapport à la moyenne des autres agglomérations de tailles comparables. Elle compte 930 carrefours à feux sur l’ensemble de son territoire, et se lance dans des travaux d’envergure pour en supprimer un tiers d’ici 2022.

Des aménagements pour la sécurité et la fluidité

A leur place des aménagements jugés plus adaptés comme des giratoires, des stops, des cédez-le passage, des priorités à droite, et complétés par des terre-pleins centraux, des ralentisseurs et de la signalisation au sol renforcée.

« Cette initiative répond à deux objectifs : la sécurité car les piétons, cyclistes, automobilistes etc. sont davantage attentifs aux autres usagers de la rue. Et un gain de temps pour tous les modes de déplacement », explique la Métropole dans son communiqué.

Sur le giratoire du cours du Maréchal Juin, les travaux ont été l’occasion de refaire la chaussée et l’espace public pour améliorer le confort et la sécurité des piétons et des cyclistes, pour lesquels une large bande a été aménagée.