Gironde : De potentiels défauts de fabrication sur des soudures de deux réacteurs de la centrale du Blayais

ENERGIE Des problèmes de soudures ont été identifiés sur les générateurs de vapeur des réacteurs n°3 et 4 de la centrale du Blayais. Pour l’instant EDF estime que « l’aptitude au service des matériels » n’est pas remise en cause…

E.P.

— 

Des problèmes de malfaçons ont été repérés sur des générateurs de vapeur de la centrale de Blaye.
Des problèmes de malfaçons ont été repérés sur des générateurs de vapeur de la centrale de Blaye. — JEAN-PIERRE MULLER / AFP

Le 9 septembre dernier, EDF a informé  l’autorité de sûreté nucléaire (ASN) que certains de ses générateurs de vapeur n’étaient pas conformes au référentiel technique de fabrication de composants de réacteurs nucléaires établi par Framatome, chaudiériste nucléaire.

Des problèmes de soudures ont été identifiés sur les générateurs de vapeur des réacteurs n° 3 et 4 de la centrale du Blayais. Et, au total, 16 générateurs de vapeur installés sur six réacteurs en exploitation seraient concernés ​par ce problème, à Blaye donc mais aussi à Bugey, Fessenheim, Dampierre-en-Burly, et Paluel.

Ce mercredi dans un communiqué, EDF affirme néanmoins qu' « à ce stade de l’instruction technique portant sur ces composants, [elle] estime que les écarts constatés ne remettent pas en cause l’aptitude au service des matériels et ne nécessitent pas de traitement immédiat. »

Une association demande l’arrêt des réacteurs concernés en Gironde

L’association Tchernoblaye, qui milite pour une sortie du nucléaire, estime que toutes les précautions ne sont pas prises au regard de cet incident. « Il est inadmissible qu’EDF continue à exploiter les réacteurs concernés : Tchernoblaye exige la fermeture immédiate de ces réacteurs, au moins le temps que toute la lumière soit faite sur cette situation et que l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) prenne position. »

EDF et le fabricant Framatome « poursuivent leurs analyses techniques avec une extrême diligence et en tiendront l’Autorité de sûreté nucléaire régulièrement informée. »