Bordeaux : Toutes les nouveautés du réseau de bus en cette rentrée, notamment en faveur du campus

TRANSPORTS Une ligne va permettre de relier la rive droite au campus universitaire, et une autre desservira toute la zone aéroportuaire sur le secteur de Mérignac, à partir du 4 novembre

Mickaël Bosredon

— 

Nouveau logo TBM sur un bus de la Lianes 1+ à Bordeaux
Nouveau logo TBM sur un bus de la Lianes 1+ à Bordeaux — M.Bosredon/20Minutes
  • La ligne Bassens-Campus, très attendue, doit permettre aux étudiants de la rive droite de se rendre dans de meilleures conditions sur le campus universitaire.
  • La Technobus va, elle, partir de Pessac et traversera toute la zone aéroportuaire de Mérignac, tout en empruntant la bande d’arrêt d’urgence de la rocade.
  • La TBMNight, elle, permettra aux étudiants d’utiliser un transport en commun de nuit pour se rendre dans les quartiers de fête.

Malgré les difficultés des six premiers mois de l’année (manifestations des « gilets jaunes » le samedi, incendie du parking des Salinières), le réseau de transports TBM « poursuit sa croissance » s’est félicité ce mercredi Hervé Lefèvre, directeur général de Keolis Bordeaux-Métropole. Il affiche en effet une croissance de 3,5 % au 31 août, avec 108 millions de voyages.

Un réseau qui continue de grandir et de s’adapter. En attendant l'inauguration de la ligne D du tram le 14 décembre, c’est le réseau de bus qui propose plusieurs nouveautés en cette rentrée. Deux nouvelles lignes, des Corol, vont notamment être mises en service le 4 novembre.

Permettre aux étudiants de la rive droite de rejoindre le campus

La première sera Bassens-Campus, qui passera par Cenon-gare, le pont Saint-Jean, la gare, et se terminera en plein cœur du campus à Talence, en reprenant une partie de l’itinéraire de la liane 10. « Elle va permettre aux étudiants de la rive droite de rejoindre sans correspondance le campus, d’avoir une meilleure fréquence entre la gare et le campus, dans l’objectif de gagner du temps », analyse Christophe Duprat, vice-président de la métropole en charge des transports. Elle sera effective du lundi au samedi de 6h à 20h30, avec un bus toutes les 20', et toutes les 30' le samedi.

Deuxième nouveauté, le Technobus. « C’était une demande qui avait été faite dans le cadre du prolongement du tram A vers l’aéroport (qui entrera en service en 2022), rappelle Christophe Duprat. Il partira de la cité de la Photonique à Pessac, desservira l’aéroport, l’aéroparc, Thalès et le terminus se fera au niveau de la station Edmond-Rostand au Haillan. » La particularité de cette ligne est qu’elle sera autorisée à rouler sur la rocade, sur la bande d’arrêt d’urgence. « On en parlait depuis bien longtemps, et après beaucoup de discussions, nous avons réussi à convaincre les services de l’Etat de nous autoriser à prendre la bande d’arrêt d’urgence entre les sorties 12 et 13, lorsque c’est nécessaire », souligne Christophe Duprat.

Un TBMNight pour desservir les quartiers qui vivent la nuit

Les noctambules ne seront pas en reste non plus. L’ancienne ligne 58 va désormais s’appeler la TBMNight, et fonctionnera, de nuit, entre Bassins à flot et Gradignan, en plein cœur du quartier universitaire, « pour desservir les quartiers qui fonctionnent plutôt la nuit (Victoire, Saint-Jean et base sous-marine). » Elle sera proposée les jeudis, vendredis et samedis soir, de 1h30 à 5h30 du matin, toutes les 30', de septembre à début juillet.

Parallèlement, le réseau va opérer quelques adaptations. Ainsi, la liane 16 « ne fera plus son terminus à République, mais traversera la Garonne pour aller jusqu’à Bouliac », indique Christophe Duprat. « Il y a plusieurs raisons à cela, notamment d’offrir une nouvelle liaison rive droite-rive gauche, ce qui permettra d’alléger la ligne A du tram entre Stalingrad et République. »