Bordeaux : La reprise du trafic sur la ligne C du tram annoncée début octobre, plus tôt que prévu

MOBILITE Jean-Louis David, adjoint au maire chargé de la vie urbaine et de la proximité, annonce que les services de la Métropole ont avancé plus vite que prévu et que le trafic pourrait reprendre sur la ligne C du tramway dès le 1er octobre au lieu de début novembre

Elsa Provenzano

— 

Les premières voitures restées coincées dans le parking des Salinières incendié, ont été évacuées le 6 juin.
Les premières voitures restées coincées dans le parking des Salinières incendié, ont été évacuées le 6 juin. — M.Bosredon/20Minutes

Depuis le 18 mai, date du violent incendie du parking souterrain des Salinières dans le centre-ville de Bordeaux, la ligne C du tramway ne fonctionne plus entre les Quinconces et la gare Saint-Jean. Des bus font la navette pour acheminer les voyageurs entre ces stations très fréquentées.

« Les services de la Métropole nous annoncent qu'une reprise sera possible dès le 1er octobre (au lieu de début novembre) c’est une bonne nouvelle, que confirmera en début de semaine prochaine le président de la Métropole (qui donnera sa conférence de rentrée) », explique Jean-Louis David, adjoint au maire chargé de la vie urbaine et de la proximité.

Des essais prévus

Début juin, les premiers véhicules calcinés ont été sortis du parking souterrain dont l’incendie avait donné beaucoup de fil à retordre aux pompiers. Ce vendredi quelques véhicules ont à nouveau été dégagés du parc de stationnement et il en reste à présent une cinquantaine, sur les 370 au total garés à cet endroit au moment du sinistre. Des travaux d’étaiement et d’évaluation de la solidité de la structure du parking, indispensables pour faire rouler en toute sécurité les rames de tram sur la dalle du parc de stationnement, sont en cours et ont progressé plus vite que prévu.

« Bien sûr, il faudra organiser des essais et obtenir un document certifiant la stabilité mais les services de la direction régionale de la mobilité estiment que ce sera faisable pour début octobre », précise Jean-Louis David. Pour l’élu, les difficultés rencontrées pendant cette interruption montrent bien la « vraie utilité de ce transport en commun ».