Charente-Maritime: L'incendie, fixé mais pas maîtrisé, a ravagé 170 hectares de pins

POMPIERS Fermée par précaution, la ligne LGV reliant Paris à Bordeaux, a été rouverte à la circulation

20 Minutes avec AFP

— 

Des camions de pompiers. (illustration)
Des camions de pompiers. (illustration) — FRED SCHEIBER/SIPA

Dans le sud de la Charente-Maritime, 170 hectares de forêt partis en fumée depuis mercredi. Le feu, qui a diminué d’intensité, a été fixé sur cette zone, a indiqué jeudi la préfecture, précisant que le trafic sur la ligne LGV avait repris.

« Le feu a pu être fixé sur le même périmètre, mais n’est pas encore maîtrisé. Le feu ne menace pas de zone d’habitation à ce stade », selon un communiqué de la préfecture de Charente-Maritime. « Les conditions météorologiques annoncent un vent léger orienté nord » et une reconnaissance aérienne a lieu ce matin, a-t-elle poursuivi.

400 sapeurs-pompiers mobilisés

L’origine du feu reste inconnue mais « il y a eu plusieurs petits départs », ont précisé les pompiers. Les gendarmes, sur place, sont chargés de l'enquête. La ligne LGV reliant Paris à Bordeaux, fermée par mesure de précaution à la demande des secours, a été rouverte à 4h30 à la circulation, qui avait été déviée sur la ligne classique. La circulation se fait à vitesse réduite. Deux routes départementales restaient interdites aux véhicules, a précisé la préfecture.

Au total, 400 sapeurs pompiers et militaires de la région Nouvelle-Aquitaine et plus de 100 véhicules ont été mobilisés dans cette région vallonnée de Bédenac, un village dans le sud du département. « Les habitants regroupés ont pu quitter le centre d’accueil » à Bédenac, a précisé la préfecture dans un tweet. Vingt-cinq personnes ont été relogées.