Bordeaux : Partez à la découverte des quartiers populaires avec L’alternative urbaine

INITIATIVE L’Alternative Urbaine est une jeune association qui propose des visites insolites des quartiers populaires et méconnus de Bordeaux et de la métropole

Mickaël Bosredon

— 

Visite de la gare Saint-Jean à Bordeaux par l'association L'Alternative Urbaine.
Visite de la gare Saint-Jean à Bordeaux par l'association L'Alternative Urbaine. — Alternative Urbaine
  • Lancées en 2017, les balades de l’association L’Alternative Urbaine proposent désormais six itinéraires sur l’agglomération.
  • L’objectif est de « faire changer le regard » sur certains quartiers qui ont parfois mauvaise réputation.
  • Ces balades sont animées par un « éclaireur », une personne en réinsertion sociale qui apporte sa vision du quartier.

« De quai en quai, de Paludate à gare Saint-Jean », «  Bacalan en mouvement », ou encore « Bastide-Benauge, territoire d’utopie »… L'association L'alternative Urbaine Bordeaux, reprend en cette rentrée ses balades touristiques à Bordeaux et dans la métropole. Des balades qui nous emmènent à la découverte des « quartiers populaires ou méconnus » du territoire, nous explique Marie Hébrard, chargée de développement de l’association.

L’Alternative Urbaine propose en ce moment six balades, qui nous promènent de Belcier à Bacalan, en passant par Cenon. « Ce ne sont que des quartiers prioritaires de la ville (QPV) et l’idée est de faire changer le regard, parfois négatif, que l’on peut avoir sur ces endroits », poursuit Marie Hébrard. Pour cela, l’association mise sur ses « éclaireurs », des Bordelais en phase de réinsertion sociale, formés au métier d'éclaireur urbain, et qui viennent apporter leur propre vécu à ces visites. Le patrimoine « populaire » et associatif, ainsi que le passé ouvrier de ces quartiers, est particulièrement mis en valeur.

« Ce qui est important c’est le lien social »

Ces balades s’effectuent les samedis, et sont ouvertes à une dizaine de personnes. Le tarif est libre. « Ce qui est important c’est le lien social, la rencontre entre l’éclaireur et les habitants, l’échange », insiste Marie Hébrard.

C’est la troisième année que L’Alternative Urbaine propose ce genre de visites, mais la première avec autant de choix. « On touche de plus en plus de monde, se réjouit la chargée de développement, et notre ambition est de continuer à nous développer, sur la métropole avec une balade supplémentaire à Lormont, et en Nouvelle-Aquitaine avec un territoire qui reste encore à identifier. »

« Nous n’avons pas vocation à aller sur le terrain de l’office de tourisme ! »

Parallèlement, l’association propose des balades privatives, aux associations ou aux entreprises. « Cela peut se faire à l’occasion de séminaires, de team buildings… Il s’agit soit des itinéraires que nous proposons déjà le samedi, soit de parcours à la carte, sachant que l’on restera toujours dans cet esprit de faire découvrir les quartiers populaires, et qu’il faut bien avoir notre projet social en tête quand on vient nous démarcher. Nous n’avons pas vocation à aller sur le terrain de l’office de tourisme ! »

Les visites de L’Alternative Urbaine durent environ 1h30. Inscription obligatoire sur bordeaux.alternative-urbaine.com