Bordeaux : Après le raté du 14 juillet, un nouveau feu d’artifice sera tiré le 14 septembre

SECONDE CHANCE Le 14 juillet la barge depuis laquelle le feu d’artifice était tiré a pris feu, obligeant l’artificier à interrompre le spectacle

Elsa Provenzano

— 

Illustration. feu d'artifice. Bordeaux, 30 juin 2012.  Sebastien Ortola
Illustration. feu d'artifice. Bordeaux, 30 juin 2012. Sebastien Ortola — SEBASTIEN ORTOLA
  • Le 14 juillet, le feu d’artifice avait été annulé à la moitié du spectacle à Bordeaux en raison d’un incident.
  • La municipalité annonce qu’un nouvel événement pyrotechnique aura lieu le 14 septembre.
  • Un conseiller municipal d’opposition estime que l’offre de l’artificier d’une prestation gratuite aurait pu servir l’an prochain plutôt que de générer de nouveaux frais pour la sécurité.

De longues pauses entre le lancement des fusées puis finalement une interruption du spectacle à mi-parcours : le feu d’artifice du 14 juillet à Bordeaux avait déçu beaucoup de Bordelais cette année. Un incendie s’était déclaré sur la barge, il serait parti d’un carton sur lequel étaient stockées les fusées. Le spectacle soudainement arrêté, les 15.000 spectateurs étaient restés un peu sur leur faim ce soir-là.

La mairie a décidé de reprogrammer un feu d’artifice le 14 septembre à partir de 22h15, qui sera visible depuis les berges de la Garonne. La date du 7 septembre avait d’abord été avancée mais le maire lui a finalement préféré celle du 14 pour ne pas empiéter sur le festival Climax qui se tient le premier week-end de septembre.

« On peut faire autre chose avec cet argent »

L’artificier Brézac a offert de refaire une prestation gratuitement (d’une valeur d’environ 46.000 euros) après l’incident du 14 juillet mais la reprogrammation ne sera pas indolore pour la municipalité puisqu’il lui faut assurer la sécurité de l’événement. Pour la sécurisation des quais, et l’emploi d’agents de sécurité il faut compter environ « 30.000 euros de frais annexes », estime le service communication de la mairie de Bordeaux.

« Si nous décidions de profiter de ce feu gratuit pour l’an prochain on économiserait donc 76.000 euros. Il nous semble qu’on peut faire autre chose avec cet argent d’autant que quelques jours auparavant vous avions eu déjà le droit à deux feux d’artifice successifs à l’occasion de la Fête du Fleuve, pour un budget global de 80.000 euros (plus 60.000 euros de frais de sécurité) », a réagi Matthieu Rouveyre, élu municipal socialiste, dans un communiqué.

Rappelant, en cette rentrée, le manque de places en crèche, d’équipements sportifs ou de logements pour les étudiants l’opposant estime que c’est une décision mal venue. « On ne réglera pas tous les problèmes avec la somme gagnée avec l’économie d’un nouveau feu d’artifice mais il nous semble que symboliquement, elle sera mieux employée à aider ceux qui en ont le plus besoin », conclut-il.