Bordeaux: Un incendie perturbe tout le trafic ferroviaire, la SNCF va porter plainte

TRANSPORTS Il s'agirait d'un acte de malveillance selon la SNCF, qui annonce qu'elle va porter plainte

Mickaël Bosredon

— 

La gare de Pessac (Gironde).
La gare de Pessac (Gironde). — M.Bosredon/20Minutes
  • Un incendie a détruit deux armoires de signalisation ce lundi matin.
  • Les trains au sud de Bordeaux circulent à 30 km/h, au lieu de 160 km/h.
  • Il faut compter 1 h de retard pour les TGV, tandis que plusieurs TER sont supprimés.

Grosse pagaille ce lundi matin sur le réseau SNCF aquitain. Un incendie qui a touché deux armoires de signalisation à Pessac, près de Bordeaux, s’est déclenché à 5 heures du matin. S’il a été maîtrisé vers 6h45, les conséquences sont désastreuses, puisque le trafic SNCF a été interrompu au sud de Bordeaux.

Contactée par 20 Minutes, la cellule communication explique que « toutes les circulations TER et TGV sur Arcachon, Hendaye et Mont-de-Marsan sont touchées ». « L’acte de malveillance a été constaté par la police qui est sur place et la SNCF va porter plainte » poursuit le service communication.

Plus du tout de signalisation sur le secteur

L’incident devrait durer toute la journée, prévient la SNCF, qui demande aux voyageurs de bien se renseigner sur leur train avant d’aller en gare. Dans un premier temps, plus aucun train ne circulait. Peu avant 9h, quelques trains ont été relancés sur le réseau.

« Cela circule, mais en mode dégradé, nous explique le service d’astreinte. Le mode dégradé, c’est que l’on fait des opérations manuellement alors que d’habitude, elles sont automatisées. Cela a pour conséquence que tous les trains circulent à 30 km/h sur la ligne, au lieu de 160 km/h habituellement. Ainsi, il faut compter 1h de retard pour les TGV. Nous sommes obligés par ailleurs de supprimer plusieurs TER, puisque ceux qui roulent mettent beaucoup plus de temps pour passer. Il faut bien comprendre que nous n’avons plus du tout de signalisation sur le secteur. »

Pas de retour à la normale ce lundi

La SNCF espère trouver une solution dans la journée, pour mettre en service des circulations qui se situeraient « entre le mode dégradé et le mode normal. » Mais il n’y aura pas de retour à la normale ce lundi.

Par ailleurs, un service de bus de substitution se met en place, en remplacement de certains TER. Vers 10h30, il n’y en avait pas en gare de Pessac, où quelques trains circulaient tout de même. Plusieurs passagers faisaient la queue au guichet pour obtenir des informations. La plupart prenaient leur mal en patience.