Gironde: L'usine Ford fermée pour motifs économiques? Le tribunal se déclare incompétent

JUSTICE La 6e chambre civile du TGI de Bordeaux s’est déclarée mardi incompétente à décider si la fermeture de l’usine Ford à Blanquefort a été décidée sans motifs économiques

20 Minutes avec AFP

— 

Philippe Poutou, représentant CGT Ford à Blanquefort, se bat pour éviter la fermeture de l'usine. (Photo by ERIC PIERMONT / AFP)
Philippe Poutou, représentant CGT Ford à Blanquefort, se bat pour éviter la fermeture de l'usine. (Photo by ERIC PIERMONT / AFP) — AFP

C’est une déception pour la CGT-Ford qui a annoncé d’emblée qu’elle allait faire appel de la décision. La 6e chambre civile du TGI de Bordeaux s’est déclarée mardi incompétente à décider si la fermeture de l’usine Ford à Blanquefort, qui emploie 850 salariés, a été décidée sans motifs économiques, comme l’affirmait la CGT devant cette instance.

Le tribunal bordelais a ainsi écouté l’avocate de Ford, Dominique Mendy, qui avait lors de l’audience le 4 juin dernier soulevé cette incompétence du tribunal au profit de la justice administrative. La CGT a immédiatement annoncé devant la presse qu’elle faisait appel.

Le syndicat, qui mène une guérilla juridico-politique contre le constructeur américain, avait demandé à la justice de reconnaître que la fermeture du site n’était pas motivée par des impératifs économiques, estimant qu’elle relevait d’un « processus de délocalisation » vers les Etats-Unis.

Ford a-t-il failli à ses engagements ?

Ford en Gironde n’en a pas pour autant fini avec la justice cette semaine. Jeudi, un arrêt est attendu de la cour d’appel de Bordeaux dans le cadre d’une procédure antérieure à l’annonce de la fermeture de l’usine, également lancée par la CGT et concernant un « engagement » de Ford à maintenir 1.000 emplois pendant cinq ans.

L’usine est programmée pour fermer le 30 septembre. Toute production aura cessé fin juillet.