Bordeaux: Après l'incendie, le casse-tête pour tenter de rétablir le tram C entre les Quinconces et la gare

TRANSPORTS Interrompue entre les Quinconces et la Gare depuis l’incendie du parking des Salinières, la ligne C ne sera pas remise en service sur cette portion avant septembre, et des solutions provisoires vont être mises en œuvre dans le courant de l’été

Mickaël Bosredon

— 

Le 29 avril 2016, tramway à Bordeaux
Le 29 avril 2016, tramway à Bordeaux —
  • La ligne C du tramway est interrompue depuis le 18 mai et l’incendie du parking des Salinières, entre les Quinconces et la Gare Saint-Jean.
  • Le vice-président de la métropole en charge des transports, Christophe Duprat, annonce ce vendredi que le rétablissement de la ligne ne se fera pas avant septembre.
  • D’ici là, des solutions transitoires devraient être mises en place pour faire rouler partiellement la ligne entre la gare et Saint-Michel d’une part, et entre Quinconces et Porte de Bourgogne d’autre part.

La tuile. Le vice-président de la métropole en charge des transports, Christophe Duprat (LR), annonce ce vendredi que le rétablissement normal de la ligne C du tramway « ne se fera pas avant le mois de septembre, donc après la rentrée. » Le tronçon entre les Quinconces et la gare Saint-Jean est en effet coupé depuis le 18 mai, et l'incendie du parking des Salinières, qui a fragilisé la plateforme du tram passant juste au-dessus.

Dans une interview à 20 Minutes le 6 juin, l’élu demandait que le rétablissement de cette circulation « se fasse avant le 31 août, car il faut quand même que l’on fasse la rentrée dans de bonnes conditions. » C’est donc raté. « Les choses changent très vite sur ce dossier », souffle le vice-président…

Délais plus longs que prévu

Il va donc falloir trouver d’ici là des solutions alternatives pour proposer quand même une offre de transports conséquente sur cette portion, même si les bus de substitution mis en place depuis l’incendie donnent partiellement satisfaction.

Comme Christophe Duprat nous le révélait le 6 juin, l’idée de faire rouler le tramway des Quinconces jusqu’à la station Porte de Bourgogne est maintenue. Mais les délais seront plus longs que prévu, car pour cela il faut d’abord démonter un aiguillage au niveau des Quinconces, et cela ne se fera pas avant le 17 juillet. Il faudra ensuite le temps de l’installer. « Et les mois de juillet et août ne sont pas les meilleurs mois pour les entreprises. »

Des solutions provisoires qui pourraient durer un bon moment…

Depuis le 6 juin, une autre solution alternative a aussi fait son chemin, et pourrait s’avérer plus rapide à mettre en place : l’installation d’un aiguillage dit « californien » – qui se pose au-dessus des rails existants – au niveau de la station Saint-Michel, qui permettrait de faire rouler des rames entre la Gare et Saint-Michel, où le tram ferait demi-tour.

L’élu espère que cette solution puisse être opérationnelle, elle, dans le courant du mois de juillet. Elle permettrait ainsi aux voyageurs qui arrivent à la gare Saint-Jean, de se rapprocher un peu plus du centre de Bordeaux avec le tramway. Et, mises bout à bout, ces deux solutions provisoires permettraient à la ligne d’être interrompue seulement entre Porte de Bourgogne et Saint-Michel.

Reste à savoir maintenant à quelle date la ligne C pourra être remise en service de manière régulière. Christophe Duprat ne veut plus se mouiller quant à une échéance. Et s’il est persuadé que le tram pourra de nouveau rouler normalement au-dessus du parking, il n’exclut plus que les délais s’avèrent finalement très longs. Ni que les solutions provisoires qui vont être mises en place, durent un bon moment.

 

Augmentation des tarifs

Le conseil de Bordeaux Métropole a adopté ce vendredi une hausse des tarifs sur le réseau de transport TBM, de 3% en moyenne, pour le 1er août. Le prix du ticket 1 voyage restera à 1,70 euros, en revanche le Tickarte 10 voyages passera de 13,20 euros à 13,70 euros, tandis que le tarif mensuel classique passera de 48,40 euros à 50,30 euros. Seul le prix du Tickarte 2 voyages baissera, passant de 3,10 euros à 3 euros.