Bordeaux: La villa Shamengo lance sa construction sous l’œil critique d'une association

URBANISME La première pierre du projet de villa Shamengo, présentée comme un démonstrateur d'innovations environnementales, a été posée ce mercredi

Elsa Provenzano

— 

La villa Shamengo a commencé à s'installer sur l'Allée Serr de la rive droite bordelaise.
La villa Shamengo a commencé à s'installer sur l'Allée Serr de la rive droite bordelaise. — E.Provenzano / 20 Minutes

La villa Shamengo prend forme sur les allées Serr de Bordeaux, en face du cinéma. La première pierre de cette « maison-école-laboratoire » qui doit contribuer à « la construction d’un nouveau monde » en valorisant innovations vertes, explique sa fondatrice la réalisatrice Catherine Berthillier, a été posée ce mercredi. Sur 1000 m2, 150 innovations seront exposées et 15 personnes vivront sur place, dans le cadre d’une autorisation temporaire d’occupation du domaine public, valable pour cinq ans avant un déménagement envisagé sur le site de la caserne des pompiers.

Un projet concurrent ?

De nombreux partenaires publics (La Métropole, la Ville, l’établissement public Euratlantique) et privés (BNP Paribas, Eiffage, Immobilière 3F et SNCF Réseau) soutiennent le projet. « Pas besoin d’aller dans la Silicon Valley, parce que c’est ici, à Bordeaux, que cela se passe », s’extasie Catherine Berthillier. Tous les riverains ne partagent pas son euphorie.

L’association pour la conservation et la promotion des espaces libres de la Bastide (ACPEL) s’inquiète de la localisation du projet sur une emprise publique. « Il y a deux ans, nous avons demandé des informations, nous ne les avons pas eues, puis une concertation, nous ne l’avons pas eue, résume Bruno Bouyer de l’association ACPEL. Nous avons alors formulé une proposition dans le cadre du budget participatif pour aménager l’Allée (plantations, aires de jeux pour les enfants, espace pétanque, extension du marché etc.) » Une rivalité possible pour Shamengo, si le projet est retenu parmi les lauréats le 15 juin.