Environ un millier de VCub électriques circulent sur la métropole de Bordeaux.
Environ un millier de VCub électriques circulent sur la métropole de Bordeaux. — M.Bosredon/20Minutes

MOBILITE

VIDEO. Bordeaux: La moitié du parc de vélos en libre-service est désormais électrique

Bordeaux Métropole et Keolis ont décidé de remplacer un millier de leurs vélos en libre-service, pour les équiper d'une assistance électrique

  • L'ensemble de ces nouveaux vélos, de couleur bleue, a été déployé.
  • Ils permettent une assistance électrique pour une autonomie d'environ 10 km.
  • La location de la batterie coûte 72 euros à l'année.

« Dans 10 ans, 50 % des vélos seront électriques, annonce le directeur de Keolis Bordeaux, Hervé Lefèvre. Il était donc important que le vélo en libre-service fasse ce saut, et c’est à Bordeaux qu’il fait le saut le plus important pour Keolis. »

Bordeaux Métropole et Keolis viennent ainsi d’injecter 1.000 vélos à assistance électrique dans la flotte des V3, soit 50 % du parc de vélos. « Avec ce nouveau système, nous visons la clientèle qui réside entre les boulevards et la rocade » selon Patrick Bobet, président de la métropole.

20 Minutes vous explique ce qu’il faut savoir sur ce nouveau moyen de déplacement, qu’il est possible de tester à la station Quinconces, jusqu’au 31 mai.

Comment ça marche ?

Il suffit de s’abonner, en agence ou sur Internet, et on reçoit sous sept jours en point relais la batterie à insérer dans le vélo. Le vélo électrique se distingue par sa couleur bleue, alors que le V3 classique est orange. On insère ensuite la batterie à l’avant du vélo et on l’allume. Elle apportera une assistance dès l’appui sur la pédale. Il ne faut surtout pas oublier de reprendre la batterie lorsqu’on raccroche le vélo.

Combien ça coûte ?

La location de la batterie coûte 6 euros par mois – 72 euros à l’année. Il y a une réduction de 10 % pour les 500 premiers abonnés (Keolis dénombre déjà 250 abonnés). L’option V3 électrique est uniquement accessible avec un abonnement V3 annuel.

Quelle est l’autonomie de la batterie ?

« On peut faire environ 10 km en assistance électrique, à une vitesse maximum de 25 km/h » assure Hervé Lefèvre. « Et si l’assistance électrique s’arrête, et bien on pédale » complète Christophe Duprat – le vice-président de la métropole en charge des transports – puisqu’il s’utilise évidemment en mode sans assistance électrique. La batterie pèse environ 800 grammes, « on peut donc l’emmener avec soi » ajoute l’élu, et elle se recharge en 2h environ.