Bordeaux: Dégâts, normes et tram C interrompu... Le point sur l'incendie du parking des Salinières

SINISTRE Le tramway de la ligne C est interrompu entre Quinconces et la gare Saint-Jean jusqu'à ce que les experts donnent un avis favorable sur la solidité de la dalle du parking sur laquelle circule les rames bordelaises

Elsa Provenzano

— 

Le parking des Salinières est fermé pour une durée indéterminée.
Le parking des Salinières est fermé pour une durée indéterminée. — E.Provenzano / 20 Minutes
  • Aucun des 370 véhicules garés dans le parking souterrain bordelais ne sera récupérable après le violent incendie survenu ce week-end. 
  • Des expertises vont être menées sur la solidité du parking avant que le tramway, qui circule sur la dalle du parking, ne soit remis en service entre la gare et les Quinconces. 

Un violent incendie s’est déclaré samedi vers 20h30 au niveau -3 du parking souterrain des Salinières à Bordeaux et n’a réussi à être contenu avec difficulté que vers 15 heures dimanche. Si les dégâts matériels sont énormes, il n’y aurait pas de victimes civiles, seuls trois pompiers ont été intoxiqués par les fumées samedi et brièvement hospitalisés. « D’après les investigations, on pense à 99 % qu’il n’y a pas de victime dans le parking », annonce ce lundi Christophe Duprat, vice-président de la Métropole chargé des transports et du stationnement.

Quels dégâts ?

Les cinq niveaux de ce parking souterrain du quartier Saint-Michel ont été endommagés, Les sous-sols -2 et -3 ont été les plus touchés par l’incendie, le niveau -1 est recouvert de suie et les sous-sols -4 et -5 se retrouvent noyés, présentant plus d’un mètre d’eau. « Deux tiers des 370 véhicules ont été brûlés et un tiers se trouve dans l’eau car les pompiers en ont versé beaucoup pour éteindre cet incendie très compliqué, explique Christophe Duprat. Ils ont mis 18 heures pour en venir à bout et ont réalisé un travail extraordinaire. »

La température est montée jusqu'à 700 degrés endommageant les dalles du parking.
La température est montée jusqu'à 700 degrés endommageant les dalles du parking. - E.Provenzano / 20 Minutes

Urbis park, gestionnaire du parking, a mis en place une cellule de prise en charge des propriétaires des véhicules qui étaient stationnés dans le parking, avec un numéro d’appel : 05 57 60 22 08. Le parking était principalement résidentiel et les propriétaires des véhicules, qui sortiront probablement du parc pour aller à la casse, vont devoir trouver des solutions temporaires en lien avec leurs assurances, comme des offres de location. Pour ceux qui ont eu la chance de ne pas perdre leurs véhicules, des solutions de stationnement alternatives ont aussi été proposées par Urbis Park. Sollicité par 20 Minutes, Urbis Park n’a pas souhaité donner davantage d’éléments.

Le parking répondait-il aux normes de sécurité ?

Le parking était bien aux normes. « La commission de sécurité avait donné un avis favorable vendredi », assure Emilie Kuziew, maire adjointe du quartier, qui a présidé cette commission. Avec des températures qui ont grimpé jusqu’à 700 degrés, les dégâts étaient inévitables. « Le béton a souffert et des pneus et airbags ont explosé », raconte Christophe Duprat. On sait après l’inspection qu’il n’y a pas de véhicule électrique en cause dans cet incendie.

Quand le tram pourra-t-il être remis en service ?

Aucune date n’est avancée à ce stade. « Je rappelle qu’on parle d’un tram toutes les trois minutes dans chaque sens, et qu’un tram c’est 40 tonnes Il vaut mieux s’assurer de la solidité du parking plutôt que de se trouver face à une seconde catastrophe, une seule suffit », estime Christophe Duprat.

Ce sont des experts agréés, dont certains vont être désignés par tribunal, qui pourront donner le feu vert concernant la solidité. Pour l’instant la police judiciaire a inspecté les niveaux du parc, dans le cadre de l’enquête en cours. « La superstructure n’est pas touchée a priori mais il faut prendre le soin de sonder chaque paroi de béton », souligne Emilie Kuziew.

Le tram C est interrompu entre Quinconces et Gare Saint-Jean pour au moins quelques jours.
Le tram C est interrompu entre Quinconces et Gare Saint-Jean pour au moins quelques jours. - E.Provenzano / 20 Minutes

Tous les bus disponibles ont été mis à disposition pour assurer la navette sur la portion interrompue du tram mais des perturbations et difficultés de circulation sont à prévoir. « Lorsqu’un Ouigo arrive gare Saint-Jean c’est 1.200 personnes et c’est souvent une clientèle qui prend les transports en commun », avertit Christophe Duprat. Du personnel a été déployé sur place pour guider les voyageurs.