Bordeaux: Bars, restos, ciné... Un pass pour bénéficier de plus de 140 bons plans

LOISIRS Deux entrepreneurs bordelais viennent de lancer Bordeaux. Deals, un pass à 19,90 euros qui permet de bénéficier de promos et réductions dans 140 établissements de l’agglomération

Mickaël Bosredon

— 

Yann Pinoges (à gauche) et David Rauly ont lancé un pass proposant des bons plans à Bordeaux.
Yann Pinoges (à gauche) et David Rauly ont lancé un pass proposant des bons plans à Bordeaux. — M.Bosredon/20Minutes
  • Ce sont les créateurs de la page Facebook «Bouger à Bordeaux» qui viennent de lancer ce nouveau pass.
  • Pour 19,90 euros par an, on peut bénéficier de réductions allant jusqu’à 50 % dans certains restaurants par exemple.
  • Ils visent les 10.000 abonnés d’ici à la fin de l’année.

C’est la création d’une page Facebook en novembre 2016, « Bouger à Bordeaux », qui a donné l’idée à deux jeunes entrepreneurs bordelais, Yann Pinoges et David Rauly, d’aller plus loin.

« L’idée de cette page, rappelle Yann Pinoges, est de dénicher et de partager tous les bons plans et les bonnes infos à Bordeaux. Elle a très vite rencontré son public puisque l’on recense 74.000 abonnés à ce jour. Du coup, l’an dernier, nous nous sommes dit qu’il fallait transposer ces bons plans en quelque chose de plus concret. » Et de plus commercial, quand la page Facebook reste, elle, vierge de publicité. C’est comme cela qu’est né en septembre 2018 Bordeaux.Deals, un pass qui permet de bénéficier de bons plans auprès de 140 partenaires, essentiellement sur la métropole bordelaise et un peu sur le reste de la Gironde.

Pass valable un an

Ce pass s’achète, au prix de 19,90 euros, uniquement sur Internet, sur le site de Bordeaux. Deals. Il est valable un an, et offre promos et réductions dans des restaurants, des boutiques, des salles de loisirs… « Notre concept, insiste David Rauly, est de proposer uniquement des offres coup de poing, de l’ordre de – 30 % ou – 50 % sur un plat, ou une heure de pratique gratuite sur des sites de loisirs. »

Et qu’y gagne le partenaire ? « De la notoriété, du trafic, mais il n’y a aucun rapport financier entre nous. Notre business model repose uniquement sur la vente des pass », détaille Yann Pinoges.

Depuis septembre, quelque 2.800 pass se sont vendus. Un démarrage que les deux associés, qui visent les 10.000 pass d’ici à la fin de l’année, jugent « convenable. » « Nous visons évidemment le public qui cherche à faire des économies, explique Yann Pinoges, mais pas seulement, car le pass c’est aussi l’occasion de se faire plaisir au restaurant, et de découvrir de nouveaux endroits. »