VIDEO. «Gilets jaunes» à Bordeaux: 600 emplois pourraient être en danger, un fonds de soutien aux commerces lancé

ECONOMIE La Région Nouvelle Aquitaine, la métropole, la ville, les Chambres de commerce et des métiers ont lancé une plateforme pour aider les commerçants dont l'activité a été perturbée par le mouvement des «gilets jaunes»

20 Minutes avec AFP

— 

Environ 4.500 "gilets jaunes" ont défilé samedi 16 février dans le centre de Bordeaux.
Environ 4.500 "gilets jaunes" ont défilé samedi 16 février dans le centre de Bordeaux. — NICOLAS TUCAT / AFP

Ce mercredi, un fonds de soutien doté de plus de 2,6 millions d’euros a été lancé pour aider les commerçants de Bordeaux, ville dans laquelle le mouvement des « gilets jaunes » se poursuit avec force depuis vingt samedis et où les acteurs économiques redoutent un impact sur de grandes manifestations internationales à venir comme Vinexpo.

Le Fonds de soutien exceptionnel pour commerçants et artisans, avec une plate-forme spécialement créée, vise à indemniser (des aides non remboursables) en moins d’un mois entre l’ouverture du dossier et le versement, avec un plafond de 16.500 euros et des seuils selon l’impact subi. Il est doté par la Région Nouvelle Aquitaine, la métropole, la ville, les Chambres de commerce et des métiers.

Des pertes d’activité déplorées

A ce jour, selon des chiffres des Chambres basés sur des sondages ou rencontres d’un millier de commerçants et artisans du centre, plus de 90 % ont été touchés par les samedis « jaunes », entraînant pour près du quart d’entre eux une perte d’activité supérieure à 50 %, et pour 53 % une perte d’entre 20 et 50 %. Et « 600 emplois pourraient être en danger à court terme », selon  le maire (LR) de Bordeaux Nicolas Florian, s’appuyant sur les mêmes données. Toutefois, en termes de liquidations ou de dépôts de bilan, le rythme est d’à peine 2 % supérieur à la normale, a précisé le président de la Chambre de commerce et d’Industrie Patrick Seguin.

Mais, s’est inquiété le président de la chambre, « il y a un impact encore pas visible » notamment sur de grandes manifestations à venir type Vinexpo, un des plus grands salons internationaux des vins et spiritueux (du 13 au 16 mai).

Les commerces d’autres villes de la région comme Limoges, La Rochelle, Châtellerault, ont été impactés par les « gilets jaunes », a rappelé Alain Rousset, le président (PS) de la région, qui dote le fonds à hauteur de deux millions d’euros. Il a rappelé que ce dernier ne doit surtout pas « désengager les assurances, ni les groupes (commerciaux), ni l’Etat ».