Bordeaux: Deux frères geeks lancent un escape game qui enferme les joueurs dans un camion

LOISIRS Les Bordelais Romain et Quentin Bardet sont sur le point d’ouvrir aux adeptes d’escape game leurs deux camions pour leur jeu « Jour de paye »

Elsa Provenzano

— 

Le fourgon peut accueillir jusqu'à cinq joueurs.
Le fourgon peut accueillir jusqu'à cinq joueurs. — Theo Baracassa
  • Deux frères lancent un escape game mobile, installé dans deux camions, sur la région bordelaise.
  • Ils ciblent en premier lieu les entreprises mais aussi les particuliers, en week-end ou en vacances.
  • Une partie d’une heure coûte 125 euros pour 3 à 5 joueurs.

« On en est à la vérification du matériel, pour que tout soit bien fonctionnel, explique Romain Bardet l’un des deux cofondateurs d'AFK, l’entreprise qui porte un projet d’escape game mobile dans la région bordelaise. Si on obtient toutes les autorisations nécessaires on pourrait commencer ce week-end ». Des parties sont testées depuis le mois de janvier.

Les camions se déplaceront au plus près des entreprises.
Les camions se déplaceront au plus près des entreprises. - Théo Baracassa

Les deux frères, Romain et Quentin Bardet, viennent tous les deux de l’industrie et ils ont eu l’idée de créer une entreprise de loisirs, spécialisée dans l'escape game (le but est de résoudre une énigme pour sortir de la pièce) en constatant que c’était « l’outil idéal pour créer une cohésion d’équipes ». Ces deux passionnés de jeux de société et de jeux vidéo, qui voient en l’escape game un parfait mélange des deux, ont alors réfléchi à la meilleure façon de séduire les entreprises.

Une quinzaine de communes intéressées

Ils ont imaginé des parties d’escape game qui se tiendraient dans deux camions représentant à eux deux une surface de 23 m2, pour restreindre les contraintes logistiques des entreprises. En s’installant sur le parking, ils limitent les déplacements et donc les absences des salariés. Ils commenceront certainement à s’installer à Cestas et ont déjà obtenu des autorisations de principe de la part d’une quinzaine de villes du département.

Au-delà des entreprises, qui seront plutôt ciblées en semaine, leur étude de marché leur a montré que le grand public pouvait aussi être intéressé par cette formule de jeu. Et l’avantage de cet escape game itinérant c’est qu’il permettra aussi d’aller « dans des villes périphériques qui ont peu d’offres de loisirs culturels », pointe Romain Bardet et sur des zones touristiques comme Lacanau, en haute saison.

Le premier scénario pour ce lancement est baptisé Jour de paye. « Ce fourgon est la cible du hackeur V, il contient probablement des données qui pourraient faire tomber le milliardaire véreux Joel Cresco, il faudra réussir à y pénétrer pour découvrir le secret de sa fortune, il est temps de le faire payer », résume Romain Bardet, soucieux de ménager le suspens auprès des joueurs.

Le tarif est de 125 euros pour une heure de jeu, pour trois à cinq joueurs. Les frères se relaient dans le rôle du maître du jeu pour s’assurer que « l’expérience est fluide et agréable » et pour donner aussi un coup de pouce aux équipes qui pourraient rester bloquées.