Bordeaux: Ouverture des réservations pour les refuges péri-urbains

INSOLITE Ces structures implantées sur la métropole bordelaise permettent aux habitants de passer des nuits dans des endroits qui sortent de l'ordinaire, et de partir à la découverte des richesses du territoire

M.B.

— 

Le refuge Neptunea sur les berges du Lac à Bordeaux
Le refuge Neptunea sur les berges du Lac à Bordeaux — Bordeaux Metropole

Bordeaux Métropole a ouvert vendredi les réservations pour les « Refuges périurbains ». Pour cette huitième saison et comme les années précédentes, les inscriptions se font exclusivement en ligne, sur le site lesrefuges.bordeaux-metropole.fr

Neufs « Refuges » implantés autour de Bordeaux peuvent accueillir leurs pensionnaires à compter du vendredi 1er mars : La Vouivre à Ambès, Les Guetteurs à Bègles, Le Tronc creux à Pessac, Le Hamac à Gradignan, Le Nuage à Lormont, La Nuit Américaine à Bassens, Le Prisme à Ambarès-et-Lagrave, Neptunea sur les berges du Lac de Bordeaux et Le Haut-perché au Haillan. La Belle étoile à Floirac endommagée par un incendie en septembre 2018 fera l’objet d’une reconstruction.

Une nuit au refuge du Tronc creux installé dans le parc du Bourgailh à Pessac.
Une nuit au refuge du Tronc creux installé dans le parc du Bourgailh à Pessac. - E.Provenzano / 20 Minutes

Un nouveau « Refuge » cet été à Saint-Médard

La famille des « Refuges » s’agrandira cet été avec l’installation d’une nouvelle et dernière pièce, à Saint-Médard-en-Jalles, sur le site de l’Arboretum. Cette œuvre sera réalisée par les Frères Chapuisat, artistes suisses.

Les « Refuges périurbains » sont gratuits et ouverts au public, sept nuits sur sept, du 1er mars au 30 novembre. Toutes les démarches d’inscription et l’ensemble des informations pratiques permettant de préparer chaque nuitée sont à retrouver sur le site internet dédié. On ne peut pas réserver plus d’une nuit par saison et par « Refuge ». En 2018, ces structures ont accueilli quelque 7.000 personnes.