Gironde: Le nombre de personnes tuées sur les routes est reparti à la hausse en 2018

SECURITE Avec 77 personnes tuées, le nombre de morts sur les routes de Gironde est en hausse de 5 % en 2018 par rapport à 2017

M.B.

— 

La zone commerciale du Pian-Médoc (Gironde), route de Pauillac.
La zone commerciale du Pian-Médoc (Gironde), route de Pauillac. — M.Bosredon/20Minutes

La préfecture de la Gironde a annoncé le bilan de la sécurité routière pour l’année 2018 dans le département. Quelque 77 personnes ont perdu la vie sur les routes de Gironde contre 73 l’année précédente, soit une hausse de 5 %. « Après un premier semestre difficile, le nombre de tués sur les routes s’est infléchi au deuxième semestre (34 tués) » relève toutefois la préfecture.

En revanche, le nombre de blessés graves a diminué de 24 %, soit 129 blessés graves (blessés hospitalisés plus de 24 h) de moins qu’en 2017.

La vitesse excessive ou inadaptée en cause dans 38 % des cas

« La vitesse excessive ou inadaptée reste le principal facteur de la mortalité routière, analyse la préfecture. Elle est en cause dans 38 % des accidents mortels. Les conduites addictives sont la deuxième cause de décès sur les routes : l’alcool est présent dans 31 % des accidents mortels et les stupéfiants dans 22 %. »

Ces « comportements à risque » expliquent « en grande partie l’augmentation des accidents mortels en solo (impliquant un seul véhicule) qui représentent 42 % des accidents mortels en 2018 contre 32 % en moyenne entre 2013 et 2017. »