Bordeaux: Un point de collecte de produits d'hygiène intime pour les femmes sans-abri

SANTE L’association Règles Elémentaires ouvre ce vendredi son premier point de collecte à Bordeaux, au Buro des Possibles, dans le quartier Saint-Michel

Mickaël Bosredon

— 

Une boîte à dons pour les produits d'hygiène intime féminins, est disponible au Buro des Possibles à Bordeaux.
Une boîte à dons pour les produits d'hygiène intime féminins, est disponible au Buro des Possibles à Bordeaux. — Buro des Possibles
  • Cette association récolte depuis 2015 des tampons et serviettes hygiéniques pour les redistribuer aux femmes sans abri et mal logées.
  • Le point de collecte à Bordeaux est installé au Buro des Possibles, un espace « salon de thé-coworking » qui a ouvert il y a deux ans.
  • Pour les gérantes de cet établissement, c’est aussi l’occasion de pouvoir « casser le tabou des règles. »

C’est une cliente du Buro des Possibles, membre de l'association Règles élémentaires, qui a évoqué le concept aux trois associées de cet espace « salon de thé-working café » du quartier Saint-Michel à Bordeaux. « Nous défendons des valeurs éco-responsables très fortes, et cette idée de collecter des produits d’hygiène intime pour des femmes en situation de précarité, nous a parlé tout de suite » explique à 20 Minutes Alexandra Maillet, une des trois gérantes du Buro des Possibles.

Depuis ce vendredi, et jusqu’au 1er juillet, Règles élémentaires a donc installé une grande boîte de collecte de produits hygiéniques à destination des femmes sans abri et mal logées. « En France, 40 % des sans-domicile sont des femmes, rappelle l’association. Pour celles qui sont sans toit mais pas sans règles, l’accès aux produits d’hygiène féminine est largement limité par le coût. »

« 300.000 tampons et serviettes » redistribués

Depuis sa création en 2015, l’association a installé des points de collecte à Paris et Lyon. Elle a pu redistribuer « 300.000 tampons et serviettes ». Le Buro des Possibles est son premier point à Bordeaux. « Chacun et chacune est invité à venir y déposer des dons de protections périodiques, qui seront redistribués aux associations bordelaises travaillant auprès des femmes en situation de précarité. »

Alexandra Maillet souligne par ailleurs que « cette grande boîte au milieu de notre espace, cela permet de casser le tabou des règles, de pouvoir en parler de manière ludique et transparente. »

Des partenariats pour favoriser une démarche éco-responsable

Le Buro des Possibles fête en ce début d’année ses deux ans d’existence. Implanté rue Planterose, cet espace, en plus d’être un salon de thé et de proposer du coworking avec son « coin des intellos », organise régulièrement des ateliers, pour les professionnels, mais aussi pour le grand public, du type « naturopathie » ou « parler en public. »

Le Buro des Possibles, quartier Saint-Michel à Bordeaux.
Le Buro des Possibles, quartier Saint-Michel à Bordeaux. - Buro des Possibles

« Avec les deux autres associées, Laure Rigoudy et Zoé Elliot, nous nous sommes rencontrées il y a trois ans alors que nous faisions du bénévolat chez Supercoop - supermarché coopératif -, raconte Alexandra Maillet. On a décidé de monter ce projet, mais on voulait quelque chose de très éco-responsable, c’est pourquoi nous avons plusieurs partenariats, avec l’association Détritivores, qui vient récupérer nos déchets, et avec des producteurs locaux pour favoriser les circuits courts. »