Bordeaux: Un grand cru classé Margaux sur le point d’être racheté par un géant de la propreté

VIN Patron de Samsic, l’homme d’affaires breton Christian Roulleau est entré en négociation exclusive avec la Maif pour le rachat de Château Dauzac...

Jérôme Gicquel

— 

Illustration d'une dégustation de Château Dauzac à San Francisco en 2015.
Illustration d'une dégustation de Château Dauzac à San Francisco en 2015. — Eric Risberg/AP/SIPA

Alors que de plus en plus de châteaux bordelais sont repris par des investisseurs chinois, le Château Dauzac devrait lui rester sous pavillon français. Propriétaire depuis 1988 de ce 5e grand cru classé Margaux, la Maif vient d’annoncer dans un communiqué qu’elle était entrée « en négociation exclusive avec la famille Roulleau » pour la vente du château et de son vignoble de 49 hectares.

C’est lors du conseil d’administration de l’assurance le 19 décembre que la proposition de la famille Roulleau a été retenue.

Jack Ma était également intéressé

Le futur probable acquéreur n’est autre que Christian Roulleau, patron du groupe Samsic basé à Rennes. Spécialisé dans les services aux entreprises, son groupe pèse plus de 2 milliards d’euros de chiffres d’affaires et emploie 83.000 personnes dans le monde.

Le patron du groupe de Samsic Christian Roulleau. Ici photographié à Rennes en décembre 2017.
Le patron du groupe de Samsic Christian Roulleau. Ici photographié à Rennes en décembre 2017. - C. Allain / 20 Minutes

Selon Ouest-France, la vente s’élèverait à plusieurs dizaines de millions d’euros pour ce château, qui produit chaque année 300.000 bouteilles. Le quotidien précise que Jack Ma, le patron du géant chinois Alibaba, était également sur les rangs.