Santé navale va prendre le large

DEPART L'école de santé navale devra quitter Bordeaux... Selon nos informations, le ministère de la Défense a choisi l'École du service de santé des armées de Lyon-Bron (Rhône) pour regrouper la formation des futurs médecins militaires...

Frédéric Crouzet et Marion Guillot

— 

Manifestation de soutien à l’école de Santé Navale, le 5 avril dernier à Bordeaux.
Manifestation de soutien à l’école de Santé Navale, le 5 avril dernier à Bordeaux. — C. BLUMBERG / 20 MINUTES

L'école de santé navale devra quitter Bordeaux. Selon nos informations, le ministère de la Défense a choisi l'École du service de santé des armées de Lyon-Bron (Rhône) pour regrouper la formation des futurs médecins militaires dans le cadre de la réorganisation des armées. «D'après ce que j'ai pu apprendre mardi au ministère, le cas de Lyon est réglé. L'école de Bordeaux sera transférée à Bron», confirme le député UMP du Rhône Christophe Guilloteau, membre de la commission défense à l'Assemblée nationale.

L'annonce aurait dû être faite le 8 juillet mais a dû être reportée par le ministère en raison de la réorganisation de l'Etat-major de l'armée de terre après le drame de Carcassonne. L'école de Bron aurait été retenue en raison de ses capacités d'accueil et de sa « cohérence » avec le tissus médical et militaire local. Le site militaire voisin de la Valbonne (Ain), qui sera renforcé dans le cadre de la réorganisation de l'armée, doit accueillir un régiment de médecins opérationnels en provenance de Metz (Moselle). «Mais Bordeaux devrait avoir des compensations en matière d'aviation militaire», a indiqué à 20 Minutes Christophe Guilloteau.

A Bordeaux, cette nouvelle est accueillie avec la plus grande prudence. Josy Reiffers, adjoint UMP au maire de Bordeaux en charge de l'université, qui suit de près le dossier, a confié hier son étonnement : «nous sommes toujours dans l'attente d'un arbitrage du Président de la République ou du Premier ministre. Or, selon mes informations, qui datent de mercredi, je ne crois pas qu'ils aient pris une décision ».