La passerelle Eiffel a un an devant elle

Jean-Christophe Wasner - ©2008 20 minutes

— 

En une semaine, le dossier du pont Eiffel vient de connaître plus de rebondissements qu'en une année. Le ministère de la Culture a en effet répondu favorablement à la demande d'ouverture d'une instance de classement aux monuments historiques, demande formulée par Alain Juppé la semaine dernière, à la suite à une visite d'inspection de l'Unesco. L'organisme s'était ému de la destruction programmée de l'ouvrage, au mois d'août, par son propriétaire Réseau ferré de France, et avait mis dans la balance une possible remise en cause du label Unesco de la ville.

Aujourd'hui, la destruction du pont est gelée pour un an, le temps pour la direction de l'architecture et du patrimoine d'instruire le dossier. Vendredi, le maire de Bordeaux a émis l'hypothèse d'une intégration de l'édifice au sein d'Euratlantique, le projet d'aménagement des quartiers Saint-Jean et Belcier. Une idée reprise avec enthousiasme par Myriam Larnaudie-Eiffel, de l'association de défense de la passerelle : « C'est très cohérent. Avouez que cela aurait été idiot de la détruire maintenant que tous ces projets se montent. »