Bordeaux: Blue Valet, le service de voiturier et parking aux gares et aéroports, va se développer à l’international

ENTREPRISES L’entreprise qui s’est créée en 2015 à l’aéroport de Bordeaux-Mérignac, vient de réaliser une levée de fonds de 6 millions d’euros pour se développer dans une quinzaine de pays…

Mickaël Bosredon

— 

L'aéroport de Bordeaux-Mérignac
L'aéroport de Bordeaux-Mérignac — M.Bosredon/20Minutes
  • Blue Valet propose un service de voiturier aux personnes qui se rendent aux gares et aéroports avec leur propre véhicule.
  • Le véhicule est conservé sur un parking durant le voyage du client, et restitué à son retour.
  • Ce sont deux frères bordelais qui ont lancé ce concept en 2015, qui est présent dorénavant dans 25 sites en France et en Belgique.

Cap sur l’international. Après s’être développée sur 25 sites en France et en Belgique depuis 2015, la start-up bordelaise Blue Valet vient de réaliser une levée de fonds de 6 millions d’euros qui va lui permettre d'accélérer son développement dans une quinzaine d’autres pays d’ici à 2021, à commencer par l’Espagne, l’Italie, le Portugal et l’Angleterre.

Le succès de Blue Valet est fulgurant, et la jeune entreprise vient de connaître une progression de son chiffre d’affaires de 300 % entre 2017 et 2018. Lancée à Bordeaux en juin 2015, elle propose un service de voiturier aux personnes qui se rendent à un aéroport, ou une gare, avec leur propre véhicule. Le voiturier prend en charge la voiture à l’arrivée au dépose-minute, et la redépose au client à son retour. Pendant la durée du voyage, le véhicule est stationné sur un parking, appartenant soit directement à la start-up soit à un partenaire local.

Une centaine de salariés

Après Bordeaux, Blue Valet s’était implantée à l’aéroport de Toulouse en août 2016, et avait réalisé une levée de fonds de 2 millions d’euros en 2017 pour se lancer sur 17 sites. « Cela avait aussi permis de structurer les équipes » raconte Benoit Ricard, fondateur de l’entreprise avec son frère Hugo. Une entreprise qui emploie aujourd’hui une centaine de personnes directement, et environ 150 voituriers « free lance ». Elle a installé son siège à Mérignac.

Si les deux frères de 31 et 27 ans visent prioritairement la clientèle d’affaires, ils assurent que la clientèle de loisirs est aussi séduite par leur offre. « Une offre que l’on propose globalement 30 % en dessous du tarif de notre concurrence, après une analyse très fine des tarifs proposés par l’ensemble des parkings, taxis et VTC en vigueur sur les sites où nous sommes présents. »

La réservation se fait directement sur le site Internet de la start-up, ou sur l’application mobile. « En théorie, on peut réserver jusqu’à quatre heures avant son départ, précise Benoit Ricard, mais cela, c’est en fonction des places disponibles sur nos parkings, et à l’approche des vacances de Noël, il est évidemment conseillé de réserver à l’avance. »