«Gilets jaunes» à Bordeaux: Un manifestant perd un œil dans les affrontements avec les forces de l’ordre

VIOLENCES Cet habitant de l'Ile d'Oléron était venu manifester dans les rues bordelaises...

M.B.

— 

Affrontements entre forces de l'ordre et gilets jaunes, le 8 décembre 2018 à Bordeaux.
Affrontements entre forces de l'ordre et gilets jaunes, le 8 décembre 2018 à Bordeaux. — Ugo AMEZ/SIPA

C’est l'une des 32 personnes blessées samedi pendant les affrontements qui se sont déroulés en marge de la manifestation des « gilets jaunes » à Bordeaux. Jean-Marc, 41 ans, un habitant de l’Ile d’Oléron, avait fait le déplacement jusqu’à Bordeaux pour « grossir les rangs des gilets jaunes. » Il est reparti avec un œil en moins.

Caché derrière un abri de bus au moment où les échanges étaient particulièrement violents entre des casseurs et les forces de l’ordre, cours Victor-Hugo, il a sorti la tête et a pris un tir de lanceur de balles de défense de la part des policiers, en plein dans l’œil, raconte France Bleu Gironde.

Pris en charge rapidement par les pompiers, il a été opéré en urgence au CHU Pellegrin. Mais le chirurgien a dû se résigner à lui retirer son œil. Parmi les 32 blessés samedi à Bordeaux, une autre personne a eu la main arrachée par une grenade lacrymogène qu’elle a voulu ramasser.