Bordeaux: Le CHU propose à ses salariés un accès prioritaire à un parc de logements

LOGEMENT Le CHU de Bordeaux, premier employeur de la Région avec 14.000 salariés, a signé une convention avec CDC habitat, filiale immobilière à vocation d’intérêt général de la Caisse des Dépôts, afin de donner un accès prioritaire à ses employés au parc du bailleur…

Elsa Provenzano

— 

Les salariés du CHU de Pellegrin vont avoir un accès prioritaire au parc de logements de CDC habitat.
Les salariés du CHU de Pellegrin vont avoir un accès prioritaire au parc de logements de CDC habitat. — MEHDI FEDOUACH / AFP
  • Le CHU de Bordeaux a signé une convention avec CDC habitat, un bailleur public, qui gère un parc de 6.000 logements sur la Métropole.
  • Ses 14.000 salariés auront un accès privilégié aux offres du parc de CDC habitat, en particulier pour du logement intermédiaire.
  • Des projets immobiliers portés par CDC pourraient aussi s’installer sur des terrains appartenant à l'hôpital. 

Le CHU de Bordeaux est le premier employeur de Nouvelle-Aquitaine, avec plus de 14.000 salariés dont 2.000 médecins, sur trois groupes hospitaliers. « La moitié des salariés du CHU a une rémunération qui avoisine le Smic (1.188 euros) », rappelle Didier Amiable, secrétaire général du syndicat FO du CHU de Bordeaux. « Et 80 % sont des femmes, dont certaines se sont retrouvées à dormir dans leur voiture après une séparation, raconte Alain Es-Sebbar, représentant de la CGT Pellegrin. On milite depuis cinq ans sur cette problématique du logement pour les salariées les plus fragiles.»

Ces dernières années, la problématique du logement est devenue plus aiguë sur la Métropole de Bordeaux avec l’explosion des prix, forçant les salariés à s’éloigner et décourageant parfois des candidats au recrutement. Le CHU vient de signer une convention avec CDC Habitat, filiale immobilière à vocation d’intérêt général de la Caisse des Dépôts, qui va donner un accès privilégié à ses salariés au parc du bailleur (6.000 logements sur la Métropole).

Un accès prioritaire à du logement dit intermédiaire

Les salariés peuvent faire une demande pour un logement au sein du parc social de CDC habitat (3446 sur la Métropole) mais cela reste un marché dont l’accès est très réglementé. Il y a aussi une partie en accession à la propriété mais ce sont surtout des logements dits intermédiaires qui leur seront proposés. Ces logements, à mi-chemin entre l’habitat social et le marché « libre » sont loués environ 10 % en dessous du prix du marché.

« Les logements ne sont pas réservés au personnel mais il sera informé plusieurs mois avant la livraison des programmes, explique Jean Baptiste Desanlis, directeur du CDC Habitat Sud-Ouest. Nous allons livrer 200 logements en 2019 sur la Métropole ».

« C’est une belle démarche sociale, se réjouit Didier Amiable. C’est une aubaine pour les salariés du CHU, qui ne peuvent bénéficier du 1 % patronal, de trouver un logement en lien avec leur pouvoir d’achat ».

La problématique du logement représente 20 % des dossiers traités par le service des affaires sociales de l’hôpital, c’est deux points de plus qu’en 2016 et six points de plus qu’il y a trois ans.

Un levier pour faciliter les recrutements

« On a pu proposer un logement à une infirmière spécialisée qui venait de Bretagne, se félicite François Sadran, directeur des ressources humaines du CHU et des représentants du personnel. Cela va faciliter la qualité de vie au travail, ce qui est important pour nos métiers qui sont exigeants et suppose parfois des dépassements d’horaires ». Une vingtaine de dossiers étaient déjà en cours de traitement lors de la signature de la convention, il y a quelques jours.

Le centre hospitalier procède à 1.500 recrutements par an, soit environ 125 par mois. « A chaque fois que les gens arrivent dans la région, c’est une question qui se pose », estime François Sadran. Certains candidats ont même renoncé à un poste en constatant « les prix vertigineux », précise-t-il.

CDC Habitat développe son offre de logements intermédiaires depuis mars 2017 sur la Métropole : à Pessac, Bordeaux, Blanquefort et Bruges. « Le plus de ces logements c’est qu’ils sont vraiment sur nos sites d’implantation », se félicite le directeur des ressources humaines. « Trouver des logements plus près des sites du CHU sera un gage d’attractivité pour recruter du personnel », confirme Didier Amiable.

Des perspectives de construction de logement par CDC Habitat sur des terrains appartenant au CHU sont aussi envisagées, en particulier sur le groupe Sud (Haut-Lévêque et Xavier Arnozan).